Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[28/11/2020] Défi D+

Publié par David Gueudet sur 29 Novembre 2020, 12:48pm

Catégories : #COURSE À PIED

[28/11/2020] Défi D+

Le contexte

Deux mois après ma dernière compétition (le Cross-Triathlon de Jablines) et quatre mois après l'Oisans Trail Tour, je ressens le besoin d'un nouveau défi. Cela fait un mois que nous sommes reconfinés, plus d'un mois que nous ne pratiquons plus de Badminton et que mon planning sportif hebdomadaire est rythmé par mes trajets à vélo pour aller et revenir du boulot et des sorties en course à pied très variées dont certaines à 600 mètres de l'appart à Lagny pour enchaîner des montées et descentes de la Rue Parmentier (90 marches + un morceau de route pour 23mD+ cumulés).

Julie a bien compris que je commence à être en manque de challenges. Je n'ai pas l'envie de participer à de simples courses virtuelles comme lors du premier confinement, j'ai besoin de quelque chose de plus motivant. Elle me concocte donc une épreuve qui consiste en un objectif de 1000 mètres de dénivelé positif à atteindre grâce à une sortie dans l'heure et le périmètre autorisés et en complément, des exercices de renforcement musculaire simulant des efforts de montée.

Entre temps, la situation évolue et il devient possible, à partir de ce samedi, de sortir 3h00 (et dans un rayon de 20 kilomètres). Voilà qui est plus intéressant pour moi donc le défi change. Julie est d'accord pour que je fasse l'intégralité dans la rue Parmentier mais elle réhausse la cible : 1250 mètres de dénivelé positif. Ok, à moi de jouer !

Un point sur l'état de forme

A vrai dire, je n'ai jamais été aussi régulier sur mes entraînements que cette année puisque j'ai remplacé le Badminton par 4 à 5 sorties à pied par semaine et je vais au travail à vélo tous les jours alors que d'habitude, le vélo est rangé au mois de novembre. Pour autant, les sensations ne sont pas toujours très bonnes ces temps-ci, le rythme est différent et la motivation manque, en solitaire. J'ai du mal à suivre le plan d'entraînement que nous communique le coach de l'USTA mais j'arrive quand même à me faire de belles séances, à mes yeux. Avec du D+ dans l'optique de récupérer la couleur violette du jeu des 365h sur Kikouroù.

Pour cette semaine en particulier, les trajets vélo ont été plus laborieux suite à une séance bien fatigante mardi midi. Mais la forme semble revenir sur le dernier VTTtaf de la semaine, vendredi soir, c'est bon signe. Et le plus important, je n'ai aucun pépin physique.

Samedi 28 novembre

Il n'est pas question que je me mette minable aujourd'hui. L'objectif est simplement de faire un maximum de dénivelé en 3 heures, rue Parmentier, en alternant des montées complètes et de simples aller-retours dans les escaliers. Mais je compte bien mettre du rythme pour faire un score honorable pour moi.

Après un réveil très en douceur, je pars de l'appart à 8h30, le trajet pour aller aux escaliers et en revenir faisant partie des 3 heures de défi. Je ne suis pas très réveillé, il fait très frais mais je devrais vite me réchauffer vu l'effort qui m'attend. Après 600 mètres de footing, c'est parti. J'immortalise l'instant avant de me lancer dans cette aventure que j'espère ne pas subir. Car évidemment, c'est très répétitif de passer 3h dans une rue de 200 mètres à faire des aller-retours en non-stop mais ça va faire bosser le mental.

[28/11/2020] Défi D+

Allez, c'est parti ! Je démarre tranquillement par 6 montées complètes de la Rue Parmentier. La rue dans son entièreté constitue un segment Strava dont je suis logiquement devenu la "Local Legend", y ayant fait quelques aller-retours depuis le début de ce deuxième confinement. C'est devenu mon spot favori dans mon périmètre autorisé, ayant du mal avec les séances plates en Bords de Marne.

Cependant, autant les escaliers me paraissent ludiques, autant la deuxième partie sur la route est plus pénible mais permet de faire un peu de distance tout en grimpant et souvent, je marche un peu à la transition entre les marches et la route avant de relancer avant le haut où je fais demi-tour au niveau d'un passage piéton. L'avantage, c'est que c'est une petite rue, il y a du passage mais peu de circulation donc je n'embête personne et je suis rarement gêné par des véhicules.

Après cela, je passe à des aller-retours dans les escaliers sans prolonger sur la route afin de ne pas me lasser dès le début et de varier un peu l'effort. Au fil des montées / descentes, je m'ajoute un petit jeu pour animer ma progression : à chaque fois que je croise une nouvelle personne dans les escaliers, je monte la rue jusqu'en haut. Mais pendant 12 aller-retours, personne n'emprunte les marches ! Jusqu'à ce que quelques personnes viennent enfin dont 2 gars se faisant une séance dans et à proximité des marches. Encore des gens qui ont du me prendre pour un fou à faire des aller-retours au même rythme avant, pendant et après qu'ils n'arrivent sur place.

J'alterne donc : 2 montées complètes, 1 petite, 2 complètes, 3 petites, 1 complète puis... plus personne ! 15 aller-retours consécutifs sans avoir à monter en haut de la rue puisque personne ne vient courageusement grimper les escaliers, ni même les descendre. Je commence à trouver le temps un peu long mais je croise enfin deux passants donc je fais deux montées complètes puis une petite avant de me donner un nouveau challenge pour rythmer la suite car j'ai à peine dépasser la moitié du défi.

En plus, je sens que j'ai encore de l'énergie, que je suis bien parti pour faire un score très correct mais je commence à m'ennuyer un peu donc je modifie ma stratégie. A partir de maintenant, j'alterne une montée complète avec une simple montée des escaliers. Cela va rythmer ce qui me reste à faire. Et j'appelle Julie pour lui demander si elle peut passer m'amener un peu de ravitaillement, cela me fera du bien.

Je fais 9 fois de suite cet enchaînement grande montée / petite montée qui me remotive bien. Je gère à ma manière en trottinant les 2/3 des marches avant de marcher jusqu'à la moitié de la route, jusqu'à une plaque d'égout qui marque le début de ma relance trottinée avant de faire demi-tour en haut de la rue et de redescendre à bon rythme jusqu'en bas des escaliers. Du coup, je marche la portion de route la plus pentue et cours la moins difficile, ça passe mieux. En bas, je fais généralement mon demi-tour en débordant légèrement sur la route pour avoir un peu de marge pour me relancer avant de rattaquer les marches.

Quand je ne fais que la montée des escaliers, j'essaie de courir un peu plus longtemps et de ne marcher que les toutes dernières marches, plus pentues, que je cours même parfois. Puis, je continue sur la route pendant 2 bons mètres avant de contourner des plaques d'égout. Je m'assure ainsi que les GPS captent bien où je me trouve car ils sont vite perdus dans des escaliers.

C'est alors qu'arrive l'ami Alex qui revient de sa sortie de course avec Franck et passe m'accompagner sur quelques aller-retours. Une compagnie qui fait beaucoup de bien et fait passer les minutes et les montées bien plus agréablement. Il reste une petite vingtaine de minutes avec moi, un passage bien sympa. Julie arrive juste après avec un peu de citronnade, une Pom'potes et un balisto miel-amandes ! Un ravito qui tombe bien après un poil plus de 2 heures d'effort.

On fait donc 2 grandes montées puis une petite avant de reprendre mon rythme d'alternance 1 grande / 1 petite que je réalise 7 fois d'affilée, une grande partie avec Alex avant qu'il ne rentre chez lui et que je ne finisse seul. Vraiment seul car je ne vais plus croiser grand monde, déjà que je n'ai pas vu beaucoup de personnes sur les 2h30 de présence ici.

[28/11/2020] Défi D+[28/11/2020] Défi D+

Je finis un peu à l'arrache, avec une montée complète puis 3 petites montées consécutives pour cumuler encore quelques mètres de dénivelé positif dans le peu de temps qu'il me reste et je termine en gardant un bon rythme avec 2 montées complètes avant de bifurquer en haut de la rue pour rentrer chez moi.

2 heures 59 minutes et 41 secondes d'effort, je n'ai pas dépassé le temps autorisé. Tout de même 23,71 kilomètres parcourus donc j'ai progressé à près de 8km/h de moyenne malgré tout le dénivelé encaissé. Et un joli total de 1591 mètres de dénivelé positif, mission accomplie !

Au final, j'ai monté et descendu pas moins de 7740 marches en effectuant 34 montées complètes de la rue (ce qui me permet d'atteindre le score de 90 efforts sur ce segment Strava lors des 90 derniers jours) et 52 montées en faisant demi-tour en haut des marches soit 86 aller-retours au total. Un beau challenge qui picote un peu dans les cuisses et les fessiers le lendemain mais très raisonnablement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents