Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[11/11/2018] Les Poilus

Publié par David Gueudet sur 11 Novembre 2018, 20:25pm

Catégories : #COURSE À PIED

Quoi de mieux pour clore un beau week-end de compétitions que de participer à la première édition d'une course où l'on peut retrouver pleins de connaissances ? Franchement ravi de prendre part à cette épreuve, ce n'est pas la très capricieuse météo qui va me faire perdre mon sourire aujourd'hui !

Hier après-midi, j'ai disputé deux matches en Simple à Bobigny pour la deuxième journée d'Interclub régionale. Le deuxième match a été assez physique car j'y ai mis beaucoup d'énergie mais pas de quoi suffire comme dépense physique pour terminer la semaine.

Ce matin, le réveil a été dur avec un Cross de Marne-et-Gondoire qui décrasse après 1 mois et demi sans courir le moindre footing. Rien depuis le Cross-Triathlon de Jablines. Les sensations n'ont pas été terribles mais je suis allé au bout sans difficulté et dans un temps finalement plutôt correct.

Après un repas bien consistant (comment ça, la tartiflette n'est pas spécialement conseillée avant une course ?), direction Crégy-les-Meaux pour prendre part à cette première édition de la course Les Poilus organisée par le club de cyclisme de la section Avenir Crégy Sports et Loisirs (ACSL) à l'occasion de l'ouverture de créneaux Triathlon.

 

Avant le départ

J'ai envie de me faire plaisir, en mode balade et je sens que c'est la meilleure occasion pour. En plus, rapidement, sur place, je croise des têtes bien connues. D'abord Roger, l'ami chez qui l'ont a fait un OFF avec Luca Papi l'autre fois. Il figure dans l'organisation de l'épreuve et prendra des photos sur le parcours. Ensuite, Eric Leblacher, l'organisateur de l'Armentiéroise et du Trail du Soldat de la Marne, ancien cycliste professionnel et grand favori sur le 10,6km. Puis, Vincent ou encore Maxence que je croise régulièrement sur les courses, tous deux engagés sur le 10,6km également, comme moi ou encore Jean-Baptiste et Cyril, favoris du 5,3km. Cela promet !

Je finis de me préparer à la voiture. Initialement, j'ai prévu de ne porter qu'un tee-shirt manches longues et un tee-shirt manches courtes en haut mais le vent et la pluie insistante me poussent à me munir également de ma veste. Pas l'idéal pour courir mais peu importe, je n'ai aucun objectif et je préfère ne pas attraper froid. Cuissard Kalenji en bas, comme à Rentilly ce matin et casquette Kikouroù sur la tête.

Je prends également avec moi ma petite caméra pour essayer de filmer pendant la première boucle. C'est un test car je n'ai pour l'instant rien pour la tenir donc je la prendrai à la main et je ne m'en suis servi qu'une fois pour l'instant, vendredi soir pour filmer le match de Simple Dames de Julie en Interclub (une victoire à l'arrachée, 21-19 au troisième set !).

Direction la ligne de départ. Fin du protocole de remise des récompenses des courses enfants puis tout le monde se met derrière l'arche de départ pendant qu'un match de Football se déroule sur le terrain se trouvant juste à côté. Les concurrents du 5,3km vont s'élancer à 14h00 tandis que nous partirons 5 petites minutes plus tard. C'est au son du fusil d'un homme déguisé en poilu que les départs sont donnés. Le bruit est particulièrement puissant !

La course

C'est donc après un décompte des secondes et un coup de fusil que le départ est donné. Caméra dans la main gauche, je pars relativement tranquillement mais je sens rapidement que je suis bien plus en jambes que ce matin. Le début de course est plutôt favorable, sur un bitume très mouillé, dans les rues de Crégy-les-Meaux. Nous rejoignons rapidement un chemin à travers champs. Il s'agit d'un passage assez complexe sur des gros cailloux, en faux-plat montant. C'est très tôt dans la course que nous reprenons les derniers concurrents du 5,3km.

Ce n'est pas si simple que cela de dépasser tous ces coureurs malgré des chemins relativement larges car la différence de vitesse est importante et il vaut mieux éviter les flaques d'eau et parties grasses, d'autant plus avec la caméra dans la main. Mais cela se passe plutôt bien. Au bout du faux-plat, nous tournons sur la droite, vraiment entre les flaques.

Le parcours est très sympa. Il alterne chemins et passages dans le village avec pas mal de faux-plats. Par moments, la vue en hauteur sur Meaux est très agréable malgré la pluie qui tombe en continu. Je me sens bien, je dépasse quelques concurrents sur ce début de course.

Après quelques lignes droites assez longues mais qui passent bien sur la première boucle, l'on aborde une première bonne descente bitumée avant de courir sur l'herbe sur une courte portion plate où je croise Roger, en place pour prendre des photos. Nouvelle descente, sur un trottoir avant de traverser la route avec beaucoup d'élans et grâce à de sympathiques signaleurs assurant notre sécurité.

Grand coup de chapeau au passage à l'organisation et à tous ses bénévoles, en position statique dehors par ce temps calamiteux. En temps que coureur, je ne subis pas trop la pluie mais eux, immobiles pendant plus d'une heure avec le vent et la pluie, c'est très rude. Un 11 novembre en plus, merci !

C'est après cette partie très favorable où je mets volontiers beaucoup d'énergie que nous arrivons dans la difficulté majeure du parcours, une belle petite montée en sous-bois. La pente est assez irrégulière, parfois assez douce, parfois plus complexe. Sur ce premier tour, je trottine à bonne allure ici, en forme. Je dépasse une concurrente du 5,3km qui marche et j'avance bien.

On sort de sous-bois et on arrive dans la partie la moins sympa du parcours. Je croise un bénévole vu avant la course avec qui j'échange quelques mots à la volée et je poursuis mon chemin, sur le trottoir de gauche (sachant que nous écopons d'une pénalité d'une minute si nous passons par le trottoir de droite dixit le discours d'avant-course de l'organisateur).

Cette portion est longue, en fin de boucle avec une première partie en faux-plat montant qui casse bien les pattes sur le bitume. La ligne droite est longue avant d'arriver enfin à la deuxième traversée de la route, en direction du trottoir de droite cette fois. Je double à nouveau deux concurrentes du 5,3km qui vont elles tout droit pour finir leur course tandis que les concurrents du 10,6km prennent à droite pour longer le stade de Football par l'autre côté.

J'ai vraiment de bonnes jambes cet après-midi, cela fait plaisir. Je savoure ce chouette parcours dans un coin que je ne connais pas beaucoup. Petite remontée dans l'herbe avant d'arriver au point d'eau de la mi-parcours. Je récupère un gobelet sous les encouragements de la femme de Roger, je bois une gorgée à l'arrache et met un peu d'eau sur moi alors que je suis déjà bien trempé par la pluie et la sueur... Mais il faut dire que je ne suis toujours pas à l'aise pour boire dans un gobelet en courant. Peu importe, j'ai bu quelques gouttes, c'est l'essentiel.

Photos par Roger, merci à lui !Photos par Roger, merci à lui !

Photos par Roger, merci à lui !

Deuxième boucle

C'est lorsque je retrouve la partie bitumée du début de course que je décide d'arrêter l'enregistrement et d'éteindre ma caméra pour la ranger dans ma poche. C'est là l'avantage d'être parti avec ma veste, la caméra ne me gênera pas trop car la poche est assez grande.

Au rond-point, je constate avec surprise qu'il n'y a qu'un seul signaleur et que nous devons donc traverser la route suivante sans l'aide de bénévole. A nous de passer en sécurité, pas de soucis, mais je suis juste étonné car autrement, le parcours est truffé de signaleurs aux endroits où c'est nécessaire et autrement, le balisage est absolument impeccable.

Une voiture passe juste avant que je n'arrive donc la voie est libre pour moi, c'est parfait. Je longe ensuite la route pour retourner sur le chemin en cailloux parcouru à l'aller. Je me rends davantage compte de sa longueur et surtout de son profil désormais. C'est quand même un bon petit faux plat montant.

Virage entre les flaques, vue sur Meaux, alternance de chemins et de route, ce début de boucle passe très bien à l'exception d'une longue ligne droite sur chemin qui va faire mal. En effet, c'est au moment où la pluie s'accentue particulièrement que j'y arrive, avec un vent de face assez violent. C'est dur mais heureusement, je me sens toujours plutôt bien donc je ne le subis qu'un peu.

J'apprécie toujours les relances en descente et la partie plate sur l'herbe où ne figure en revanche plus Roger. Juste avant ce plat, nous descendons quelques marches en deux temps avec un signaleur positionné juste avant, le même qu'au premier tour, qui me dit donc "et à nouveau les marches qui n'ont pas bougé, faites attention, c'est glissant". Très à l'aise sur ce genre de petits passages techniques, j'avais été bloqué par deux concurrents plus lents tout à l'heure. Cette fois, je suis seul et peux gérer cela comme je veux.

Je suis à nouveau étonné de voir à la sortie de cette zone qu'il n'y a plus aucun bénévole ici pour nous faire tourner à gauche mais le balisage est assez clair pour que je ne me trompe pas, d'autant que je me souviens bien de ce passage à la première boucle où c'est un coureur de l'UA Villenoy que je vois souvent sur les courses qui nous indiquait la direction à prendre.

J'enchaîne avec la descente la plus pentue que nous terminons par une traversée de route où sont heureusement toujours bien en place les deux bénévoles qui nous font passer en sécurité puis j'attaque la montée avec beaucoup moins d'énergie qu'au premier tour. Je trottine au début puis je décide rapidement de marcher dans la partie la plus abrupte. Je relance un peu ensuite pour éviter de me faire rattraper par un concurrent qui revient avant de marcher à nouveau sur la fin de la montée.

Je sors du sous-bois et je relance sur le bitume où je croise le bénévole avec qui j'ai échangé quelques mots lors de la première boucle. Il me charrie un peu en me disant "ah on rigole moins là, on n'a plus la gopro" et je lui explique que non car elle a arrêté d'enregistrer, ce qui n'est en fait pas le cas car j'ai mal interprété le fait de voir une vidéo de 5 minutes seulement alors qu'en fait j'ai bien 25 minutes d'enregistrement mais divisées en films de 5 minutes chacun.

Je subis un peu le faux-plat bitumée dans cette longue ligne droite même si je suis bien dans la tête. Je me fais dépasser par le fameux coureur de Meaux qui revenait, accompagné d'un très grand gabarit mais en fin de compte, cette portion passe mieux qu'au premier tour à mes yeux.

Nous sommes en toute fin de course. Nous traversons la route pour rejoindre le trottoir droit et cette fois, c'est nous qui allons bien tout droit pour filer vers l'arrivée. Dernier virage sous les encouragements des spectateurs. Je relance avec une bonne foulée, je me sens bien et je finis à bonne allure.

Résultats

C'est Eric Leblacher qui remporte logiquement la course. Vincent finit 5ème au scratch. Maxence est 13ème, un peu plus de 3 minutes devant moi.. Il avait de bonnes jambes aujourd'hui ! Je finis de mon côté à la 21ème place sur 136 arrivants en 49 minutes et 41 secondes, devant la 1ère féminine (une concurrente de la Team Exaequo que j'ai dépassée en début de course). Je suis 5ème Senior 1, à 2 places de Maxence, sur le podium. C'est Jean-Baptiste qui remporte l'épreuve courte et Cyril termine 3ème, battu par un triathlète. 

Rien à redire sur cette première édition où j'ai pris énormément de plaisir malgré une météo catastrophique. Je ne regretterai que certaines longueurs sur la cérémonie de remise des récompenses et de tirage au sort des dossards pour la Tombola où je n'ai évidemment rien gagné (^^). Autrement, c'était parfait avec un ravitaillement d'arrivée plutôt sympa !

Là aussi, je reviendrai très volontiers !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents