Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[11/11/2018] Cross de Marne-et-Gondoire

Publié par David Gueudet sur 11 Novembre 2018, 19:34pm

Catégories : #COURSE À PIED

[11/11/2018] Cross de Marne-et-Gondoire

1 mois et demi sans courir ! C'est le triste bilan que je constate quand je réalise que la dernière fois, c'était lors du Cross-Triathlon de Jablines. J'ai envie de porter un nouveau dossard mais ces dernières semaines, c'est le Badminton qui a pris tous mes week-ends et mes soirées. Pas le moindre footing depuis fin septembre. Alors que je participe à l'Origole (44 kilomètres nocturnes avec dénivelé) dans 3 semaines ! Il est grand temps que je cours à nouveau.

Il y a 10 jours, j'ai fait forfait pour le Duathlon de Souppes-sur-Loing auquel je m'étais inscrit. Météo capricieuse, distance à parcourir en voiture, manque d'entraînement en vélo de route et opportunité de jouer au Badminton toute la journée m'ont poussés à y renoncer. Initialement, ce 11 novembre, je devais aller faire un tour à la Colline d'Elancourt pour un OFF Kikouroù mais finalement, je préfère prendre part à des épreuves officielles, moins éloignées géographiquement. J'ai très envie de porter de nouveaux dossards donc je prends part au Cross de MEGA le matin puis à la 1ère édition de la Course Les Poilus l'après-midi.

Dimanche 11 novembre 2018

Après un réveil vers 7h30, direction le Parc de Rentilly à moins d'un quart d'heure de la maison. La dernière fois que j'y suis allé, c'est pour du bénévolat à l'occasion du premier Run & Bike de Rentilly. Malgré une triste météo automnale, je suis ravi d'y retourner aujourd'hui pour me décrasser un peu ! Je n'ai aucune idée des sensations que je vais avoir au lendemain d'une journée d'Interclub régionale de Badminton mais je suis content d'être là, avant tout.

Dès mon arrivée sur place, je croise quelques têtes connues des clubs d'athlétisme du coin dont Benoît Ponton, notamment organisateur de l'Oxy Trail. Je retrouve également au retrait des dossards Benjamin qui est venu nous encourager la veille à Bobigny ! Nous nous inscrivons tous les deux sur place en dernière minute. J'ai pris ma décision après avoir vu un post de Jeff Bacquet au sujet de la course, ce dernier n'étant finalement malheureusement pas présent ce matin à cause d'un soucis de véhicule. Dommage !

C'est sous une pluie fine que nous naviguons entre les voitures pour nous changer avant un petit échauffement, à 30 minutes du départ. Difficile de choisir ma tenue tant le temps est particulier. Courir un cross est censé donner bien chaud mais je ne suis pas sûr d'être capable d'aller très vite ce matin et j'ai peur que le vent et la pluie me refroidissent donc je pars avec 3 épaisseurs en haut (un tee-shirt manches longues, un manches courtes et mon sweat Kikouroù), mon short Kalenji double fonction en bas et la casquette sur la tête. Aux pieds, je n'ai pas de pointes donc ce seront mes habituelles chaussures de Trail Kalenji Kiprun Trail XT6 qui devraient être adaptées au terrain.

9h30 - Départ

C'est en retrait que Benjamin et moi nous plaçons sur la ligne de départ même si nous ne resterons évidemment pas en toute fin de peloton dès que le signal sera donné. Nous sommes complètement sur la gauche de la ligne alors que le premier virage est vers la droite mais cela n'a pas trop d'importance. Le coup de pistolet retentit et c'est parti. Benjamin part très vite, trop vite pour moi, je ne cherche pas à m'accrocher. Il court 3 fois par semaine alors que pour moi, c'est 0 depuis 1 mois et demi donc il est inutile que je grille des cartouches d'entrée. Malheureusement, il n'y a pas vraiment de moment où je vais me sentir mieux pendant cette course.

Comme à mon habitude, je pars tout de même relativement vite avec un bon rythme, en milieu de peloton. Ce n'est que mon troisième Cross chez les Seniors (après Chaville en 2016 et Coupvray en 2017) mais je sais bien que dans cette discipline, il m'est très compliqué de figurer dans la première moitié du classement.

Nous commençons par une petite boucle qui étire déjà bien le peloton. 3 hommes se détachent en tête et je dois être aux environs de la 50ème place sur 97 partants. Je me positionne derrière deux athlètes de Marne-et-Gondoire Athlétisme et Mario du BSGA (Bussy). Parmi les premiers de la course que l'on croise à l'occasion d'un virage à presque 180 degrés, je reconnais le futur vainqueur de la course, Nicolas Guy.

Après un départ en descente et tandis que j'aperçois Benjamin une bonne dizaine de places devant moi, nous avons un petit passage de relance sur du plat avant d'attaquer une courte remontée vers le départ afin d'attaquer la première longue boucle. Nous ferons celle-ci trois fois avant l'arrivée.

Nous retrouvons donc déjà la descente du départ mais uniquement sur sa partie basse puisque nous ne repassons pas sur la ligne mais en contrebas. Direction le virage à presque 180° donc puis une ligne droite plus plate et désormais bien plus longue pour aller à l'autre côté du parc. Toute la course se déroule dans l'herbe, dans un espace relativement rapproché, le parc n'étant pas très grand et les allées en dur n'étant pas adaptées aux cross.

C'est parti pour la remontée vers le haut du Parc de Rentilly avec une partie sympa en sous-bois mais pas évidente. On retrouve ensuite une portion dégagée où l'on zigzague dans des lacets plutôt roulants. C'est l'endroit que j'aime le plus dans ce parcours avec pleins de relances. Je ne me sens pas en grande forme mais je suis mieux ici. Cependant, cela nous fait redescendre jusqu'en bas du parc donc il faut ensuite remonter vers le début de la boucle. Le sol est assez gras dans la montée mais le chemin est large donc on peut éviter la gadoue. Je gère mon allure car je sens que si j'accélère, je vais subir la fin de course.

Merci Marylin (4ème féminine !) pour les photosMerci Marylin (4ème féminine !) pour les photos

Merci Marylin (4ème féminine !) pour les photos

Deuxième partie de course

On approche la moitié de l'épreuve. Je distingue toujours bien Benjamin avec qui je maintiens l'écart mais je ne suis pas en mesure de revenir sur lui. Il me dira après la course qu'il a bien peiné mais je suis dans le même cas. Impossible d'aller plus vite, j'ai les jambes assez lourdes et peu d'énergie. Je sens vraiment que je n'ai pas couru ces derniers temps. Je me demande ce que cela va donner cet après-midi si je n'ai pas plus la forme...

Je maintiens un rythme modéré mais correct mais je me fais dépasser en permanence. Au moment d'attaquer la remontée vers le sous-bois, ce sont pas moins de 3 concurrents du BSGA qui me déposent. Je ne les reverrai plus. Je me relance dans les lacets en m'accrochant un peu derrière un concurrent de Bry-sur-Marne mais rien de bien terrible et la montée qui suit me casse bien avant d'attaquer le troisième et dernier grand tour.

Allez, je me motive un peu, il ne reste plus qu'une boucle ! Et l'on commence à bien connaître le parcours. Encore un coureur qui me dépasse facilement, ça commence à faire beaucoup. Je ne rattraperai pas de concurrent avec un tour en moins mais une bonne chose, je ne me ferai pas non plus reprendre par la tête de course. L'on croise certains bien classés qui en finissent lorsqu'ils arrivent dans l'ultime montée du cross tandis que je ne suis qu'en bas, avant la première grimpette vers les sous-bois. Les écarts sont conséquents.

Je ne visualise même plus Benjamin dans le virage, il a plus d'une minute d'avance sur moi désormais. Solide course de sa part tout de même. De mon côté, je vais quand même un peu mieux dans ce final. Je limite la casse dans la montée puis je relance bien dans les lacets pour maintenir à distance le concurrent qui revenait sur moi. Je ne me laisserai pas rattraper. Je prends bien les virages et ma foulée est assez bonne, j'ai enfin un peu de jus.

En bas, j'attaque l'ultime montée. Et celle-là est la plus longue car il faut que l'on remonte jusqu'à l'arrivée située au-dessus du départ. A ce moment de la course, c'est bien rude mais je me sens mieux donc je la tiens plutôt bien. Je prends le dernier virage avec le sourire, sous les encouragements de Benoît puis Benjamin et je franchis la ligne, fatigué mais content. Je suis quand même marqué par l'effort avec un vent assez froid désagréable mais pas de pluie pendant la course. Je suis content d'avoir couru bien couvert. A l'arrivée, je récupère un tee-shirt du Marathon de Marne-et-Gondoire que l'organisation offre car celui-ci a malheureusement été annulé en juin dernier.

Après avoir croisé un jeune que j'ai en classe à Chelles, je pars me changer puis assister à la course des filles avant de rentrer pour manger une bonne tartiflette pour attaquer avec de l'énergie la course de l'après-midi à Crégy-les-Meaux ! En tout cas, nul doute que je reviendrai volontiers sur ce Marathon de Marne-et-Gondoire.

Résultat

Je termine à la 62ème place sur 97, ça donne une belle claque ! Mais rien d'alarmant pour un cross où il y a beaucoup de coureurs très costauds, quasiment que des licenciés en club d'athlétisme et en plus, je le répète mais, n'ayant pas couru depuis 1 mois et demi, le résultat ne pouvait pas être miraculeux. En plus, c'était une course exclusivement masculine.

Je finis en 35 minutes et 07 secondes soit environ du 14km/h maintenu sur un parcours pas évident de 8186 mètres, cela me contente pleinement.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents