Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[10/05/2018] Foulées Pierrefittoises

Publié par David Gueudet sur 10 Mai 2018, 18:38pm

Catégories : #COURSE À PIED

[10/05/2018] Foulées Pierrefittoises

Sixième dossard en 12 jours, rien que ça ! Et je crois que j'adore ce genre d'enchaînement. Aujourd'hui, c'est un mini-format, rien à voir avec les Trails de la Brie des Morin, le Semi de Chelles ou la No Finish Line. Même la Course des Marcassins mardi était une sortie longue vis-à-vis de ce qui m'attend. Cela fait longtemps que je n'ai pas fait du très court donc ça risque d'être brutal.

Surtout que j'arrive à Pierrefitte-sur-Seine dans un état de fraîcheur... modéré. Depuis mardi matin et les 11 kilomètres à Cerny, j'ai fait 3 sorties vélo pour profiter de la météo qui reste pour le moment très agréable, contrairement aux prochains jours à priori. D'abord, 32 kilomètres de VTT avec Julie en fin de journée mardi puis 52 kilomètres de VTT avec elle le lendemain en fin de journée également pour conclure avec 49 kilomètres ce jeudi matin en vélo de route cette fois, avec Claire. 133 kilomètres sans puiser mais qui n'ont rien de reposant pour autant. Mais ça me fait du bien.

C'est donc dès la fin du repas que je prends la route pour Pierrefitte, à 3/4 d'heure de la maison. J'arrive sur place dans les temps, je ne galère pas trop pour stationner et je me rends dans le village de la course où les premières courses enfants sont lancées, à 14h00. Le départ de ma course est prévu pour 15h00, une heure avant le 10km. Ce n'est que pour une distance de 2,8 kilomètres que je suis engagé ! Je me suis pré-inscrit mais cela s'est avéré inutile puisqu'il y a eu un bug informatique donc il faut recommencer. Ce n'est pas grave.

De toute façon, tout ce qui est proposé est du bonus car toutes les courses proposées sont gratuites ! Et nous avons notre dossard, un tee-shirt et une petite médaille à l'arrivée, c'est déjà beaucoup ! Il faut se frayer un chemin pour rejoindre la voiture car il y a des enfants participants et des parents accompagnateurs partout mais c'est un côté populaire sympa de cette course.

Je finis donc de me préparer. Je choisis d'enfiler le maillot de la course avec mon dossard n°293 accroché dessus. Un short, ma casquette Kikouroù car le soleil semble vouloir percer et bien sûr, mes chaussures de route aux pieds puisque ce sera intégralement en ville sur bitume. J'utilise donc à nouveau mes Kalenji Kiprun SD qui m'ont encore bien servies dimanche dernier sur le Champ-de-Mars. Direction la ligne de départ en attendant le coup de pistolet désormais.

La course

Le résumé sera court tant la course passe extrêmement vite vue la distance proposée. Cependant, je ne me serais pas vu me rentrer dedans sur 10 kilomètres et faire trois fois la même boucle en ville n'a pas grand chose d'une balade donc je ne regrette pas mon choix. Mais à la vue des athlètes en présence sur cette course (des petits jeunes bien affûtés !), je n'ai aucun espoir de performance, surtout dans ma forme probable du jour (la fatigue se fait forcément ressentir). En même temps, les 3 premiers au scratch remportent une coupe et des bons d'achat donc certains n'hésitent pas à s'y inscrire, je reconnais les maillots pierrefittois que j'avais croisés à la Corrida d'Aulnay en début de saison.

Nous attendons un peu plus de dix minutes après 15h00 le départ puisque le véhicule de la police n'est toujours pas en place. Il permet d'assurer la sécurité du parcours donc c'est bien normal mais l'attente est longue. J'écoute brièvement une discussion entre deux coureurs derrière moi au sujet d'épreuves que je connais bien puisqu'ils parlent des courses seine-et-marnaises. Les Foulées de St-Pathus auxquelles je participerai pour la première fois dans 2 semaines et l'Armentiéroise découverte l'an dernier et sur laquelle je serai de nouveau dimanche sont évoquées, y compris le Kilomètre vertical qui a lieu demain et auquel j'ai pris part en 2017.

Les discussions entre le Juge-Arbitre et les athlètes locaux qu'il chambre font également passer le temps. Certains concurrents en retard rejoignent le petit peloton que nous composons avec un peu de chance que nous ne nous soyons pas encore élancés. Je profite d'ailleurs du passage d'un coureur se mettant à l'arrière du groupe pour me replacer car j'étais assez enfermé. Je suis maintenant en deuxième ligne derrière un athlète local qui devrait jouer les premiers rôles à mon avis.

Finalement, le départ est enfin donné et là, je me sens scotché sur la ligne, au milieu des bras de jeunes coureurs qui jouent des coudes au départ alors que je les dépasserai 500 mètres plus loin alors qu'ils n'en peuvent plus. Très étrange ce départ particulièrement chahuté où j'étais prêt mais où je n'ai pas pu m'élancer correctement. Je me retrouve très loin dans le flot de tous ces concurrents qui sprintent dans la première ligne droite. Spécial.

Je fais donc les quelques premières dizaines de mètres à vive allure pour essayer de me replacer car il y a devant moi nombre de coureurs devant qui je devrais être. C'est au prix d'un bel effort que je retrouve une place plus adaptée dans le peloton avec un premier faux-plat montant pas évident à négocier en tout début de course. Après plusieurs virages, je ne me sens pas à l'aise, j'ai l'impression de ne pas avancer. Les bras sont lourds, vraiment, je n'arrive pas à me relâcher. J'ai le sentiment que mes jambes n'avancent pas alors que je suis pourtant plutôt bien physiquement. C'est très particulier comme ressenti.

A l'attaque de la bosse puis le final

C'est donc un étrange début de course que j'ai vécu, entre ce blocage au départ puis ce gros effort pour finalement me sentir lent... Pour autant, j'ai déjà dépasser beaucoup de concurrents dont de nombreux jeunes qui sont partis comme des fous mais n'avancent plus maintenant. Au bout de la ligne droite, nous tournons à gauche où nous attend la difficulté de la course, une bosse bien costaude d'environ 300 mètres avec des pourcentages à 8%.

Là, je monte au train. La vitesse est très moyenne mais je ne suis pas moins efficace que ceux qui m'entourent et je me sens presque seul maintenant, les écarts sont faits. Je rattrape un jeune et une féminine (la 1ère !) dans cette côte tandis qu'un concurrent qui était parti vite est maintenant complètement arrêté sur le côté de la route. Pas un jeune pourtant celui-là.

En haut, on bascule dans une descente où je peux relancer, ça fait du bien. Enfin je me sens avancer à allure correcte, beaucoup plus relâché. Nous filons ainsi vers le final de la course, à grandes enjambées. Je n'ai pas de super sensations mais c'est beaucoup plus correct.

Tout en bas de la descente, après plusieurs bonnes dizaines de mètres, ce sont les deux premières féminines à la lutte pour la victoire qui me dépassent dont une accompagnée d'un lièvre. J'assiste à cette lutte acharnée entre deux concurrentes au coude à coude quand on arrive dans les derniers mètres de la course où il y a beaucoup d'ambiance tant il y a de spectateurs ici. La fille accompagnée fait la différence tandis que l'autre craque.

Je reviens à sa hauteur, l'encourage et la lâche à mon tour juste avant le dernier virage de la course. Je finis vite et je viens terminer juste derrière la première féminine... mais aussi derrière un jeune fou furieux qui a déboulé de nul part pour me sauter sur la ligne. Pas d'importance mais je ne l'ai pas vu venir celui-là !

J'en termine en 9 minutes et 55 secondes ces 2,8 kilomètres finalement assez exigeants. Un exercice pas facile dans une forme moyenne mais où j'aurai quand même pu bosser un peu ma vitesse. Content de ma participation à cette course malgré tout !

Je finis 12ème au scratch sur 102 arrivants et 3ème senior, un podium virtuel puisque seuls les 3 premiers scratch de la course sont récompensés. Sur les 11 concurrents qui me précèdent, 9 sont licenciés en club d'athlétisme à Pierrefitte ! Soit à l'AS Pierrefitte, soit au Pierrefitte Multi Athlon. Je suis donc aussi 3ème non-licencié

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents