Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[10 au 14/06/2020] No Finish Line de Paris Connectée

Publié par David Gueudet sur 16 Juin 2020, 16:41pm

Catégories : #COURSE À PIED

Photo Finisher !

Photo Finisher !

Depuis 2015, année de la création de l'épreuve, je participe tous les ans à la No Finish Line de Paris. Je n'ai pas manqué une seule édition de cette manifestation sportive caritative qui se déroule sur le Champ de Mars pendant 5 jours. Trois formules existent pour participer : l'épreuve de 5 jours en compétition, un 24h officiel et la formule classique qui permet de venir quand on veut pour faire autant de tours qu'on le souhaite en payant 10 ou 15€ d'inscription. On rapporte ensuite aux associations soutenues par la NFL de Paris 1€ par kilomètre parcouru.

C'est également un rendez-vous Kikouroù tous les ans. Nous avions même une tente pour nous rassembler sur place lors des premières éditions mais ce n'est plus le cas désormais. Nous cumulons chaque année les kilomètres effectués par les kikoureurs participant pour faire un bilan de notre participation et nous avons également une flamme que nous arborons durant toute l'épreuve sous la forme d'un relais, idéalement permanent.

Cette année, je devais prendre part au 24h officiel pour la première fois après avoir battu mon record de kilomètres l'an dernier avec 150,8 kilomètres en 3 venues sur le Champ de Mars. C'est aussi ici que j'ai parcouru pour la première (et unique) fois 100 kilomètres consécutifs, en 2017. Je cumule 442 kilomètres en 5 éditions de la NFL de Paris.

Mais cette année, les conditions sanitaires liées à l'épisode du COVID-19 ne permettent pas la tenue de cet événement parisien qui rassemble des milliers de concurrents de tous horizons et aux profils très variés. Par conséquent, l'épreuve est remplacée par une formule connectée, à distance, chacun de son côté avec l'envoi du dossard par courrier (ainsi que d'un tee-shirt pour ceux le souhaitant) et la mise en place d'une application dédiée à la course afin d'additionner les kilomètres parcourus par l'ensemble des participants au cours de l'épreuve.

Il n'est donc plus question pour moi de faire un 24h, trop contraignant et pas assez motivant à faire seul de son côté. Je préfère du coup viser une participation quotidienne à l'épreuve, du mercredi au dimanche, en essayant de faire un maximum de kilomètres chaque soir après le travail, éventuellement le midi si possible ainsi que le week-end avec la tenue probable d'un OFF sur la Colline d'Elancourt et une sortie longue envisagée le dimanche. L'objectif kilométrique initial est de battre mon record de 2019 et donc de faire plus de 151 kilomètres en l'espace de 5 jours.

Jour 1

Mercredi 10 juin

J'ai pu installer l'application en début de semaine, les identifiants nous ont été transmis par mail, je suis prêt. L'épreuve débute à 10h00 donc j'attends un peu avant de faire ma première sortie de course à pied de ces 5 jours, avec un double intérêt : la NFL et récupérer un ballon de Handball afin de réaliser une petite vidéo dans le cadre d'un montage avec tous les moniteurs de l'Ecole Municipale des Sports de Chelles dont je suis le coordinateur. C'est notre moyen de clore cette année en remplacement de la traditionnelle Fête de l'EMS qui rassemble les enfants le dernier samedi de juin chaque année autour de divers ateliers sportifs.

Je pars donc tranquillement de chez Julie, à Torcy, direction chez mes parents, à Croissy-Beaubourg, où se trouve toujours une partie de mon matériel de sport. L'aller-retour fait 7.13 kilomètres et je l'effectue en 31 minutes et 21 secondes, un bon réveil musculaire avec une grosse partie du retour faite en dribblant avec le ballon de Handball, ayant préféré le tenir à la main plutôt que le mettre dans un sac.

Ce n'est qu'en fin d'après-midi, après le boulot à Chelles et un petit aller-retour en VTT que j'attaque la grosse partie de ma session course à pied du jour. Une sortie d'une trentaine de kilomètres, totalement au feeling. Je pars sans rien pour ne pas m'encombrer. Je prévois de repasser à la maison me ravitailler, ou, dans le pire des cas, de passer m'hydrater dans un lieu où on peut trouver de l'eau potable... concrètement, un cimetière.

Comme d'habitude, ça ne se passe pas exactement comme prévu... Quand je pars au feeling, je fais souvent plus que ce qui était envisagé au départ. Cela m'a causé quelques soucis l'autre jour à vélo où j'ai fini une sortie sans rien pour me ravitailler et bien fatigué. Mais tout va parfaitement au début, les sensations sont très bonnes, je me fais plaisir sur 13 kilomètres en Bords de Marne, sur des chemins qui en sont plus ou moins... C'est très roulant et je finis à Chalifert où je me décide à rentrer.

J'emprunte alors une très rude montée qui me permet de marcher un peu après 13 bornes en 1 heure. Et je relance ensuite, dans les rues de Chessy puis de Montévrain. J'en profite pour passer par un cimetière car je commence à avoir soif au bout de près de 20 kilomètres de sortie mais il est malheureusement fermé. Tant pis, je continue en traversant Chanteloup-en-Brie pour aller vers Bussy-Saint-Georges. Je me rate un peu sur les chemins et gagne le droit de faire un petit détour supplémentaire, un classique.

Me voilà à Bussy, à la recherche du cimetière, là aussi. Mais pas de bol, il est 19h30 lorsque j'arrive devant les portes, fermées, depuis 19h00... Bon eh bien, la fin de sortie se fera en gestion, sans eau et ça commence à être nettement plus difficile donc je marche un peu plus, entre des phases de course modérée.

Je remonte ensuite en direction de Collégien avant de redescendre au niveau des Lacs de Lognes et Torcy pour en terminer après 33.47 kilomètres et 230mD+ en 3 heures 9 minutes et 56 secondes. Un peu plus de 40 kilomètres aujourd'hui, un bon départ pour cette NFL Connectée !

[10 au 14/06/2020] No Finish Line de Paris Connectée

Jour 2

Jeudi 11 juin

Aujourd'hui, il faut que je case ma sortie après une journée de boulot bien remplie, de 9h à 17h avec des trajets à vélo aller et retour. Je profite donc de la "séance" Athlé de l'USTA autour du Lac du Konfusius pour aller y faire quelques tours. Ainsi, pendant que les athlètes présents font des séries de 600 mètres, Arnaud se joint à moi pour une dizaine de tours du Lac, chaque boucle faisant 2 kilomètres.

Nous tournons à environ 12km/h de moyenne, je suis très à l'aise et bien en forme, l'occasion de papoter un peu. On croise Julie qui m'a accompagné au démarrage avec Pastel et on encourage régulièrement ceux qui enchaînent les 600 et qui nous motivent également. A la fin de leur séance, JC nous accompagne sur un tour du Lac avant que je n'aille boire un coup chez Julie, pour ne pas commettre l'erreur de la veille. Je raccompagne ensuite Arnaud chez lui, à Croissy-Beaubourg. Il commence à pleuvoir, je vais finir sous une bonne averse mais avec la chaleur.

On y arrive après 23 kilomètres pour moi et 26 pour Arnaud. C'est donc l'occasion de passer voir mes parents et d'en profiter pour me ravitailler une deuxième fois avant de finir les 30 kilomètres que je m'étais fixé en objectif du jour. Je repars à un bon rythme, décidément bien en forme aujourd'hui. J'accélère pendant 5 bons kilomètres en allongeant le trajet du retour pour atteindre la distance visée. 30,11 kilomètres et 113mD+ en 2 heures 40 minutes et 3 secondes, nickel !

[10 au 14/06/2020] No Finish Line de Paris Connectée

Jour 3

Vendredi 12 juin

Comme la veille, c'est après une journée de boulot à Chelles et un aller-retour en VTT que j'attaque ma sortie du jour. Et l'objectif est le même : 30 kilomètres. En effet, je souhaite atteindre les 100 kilomètres en 3 jours avant le week-end qui s'annonce corsé !

Cette fois, je commence par une petite boucle en passant par le Bois de Lognes, direction Croissy. Je passe donc chez mes parents après à peine 7 kilomètres, me ravitaille et repars à l'attaque d'une bonne portion plate en Forêt de Ferrières.

Là, j'avance bien, j'ai un bon rythme, les kilomètres défilent sans soucis. Par les bois, je rejoins Ferrières-en-Brie par des allées forestières que je connais par cœur. C'est au bout de 16 kilomètres de course que je rejoins le Lac de la Taffarette mais je bifurque sur la gauche juste avant pour filer vers la Route de la Brosse.

Ah, après un peu plus de la moitié de mon objectif kilométrique du jour, ça commence à tirer un peu mais j'ai été plutôt efficace jusque-là donc c'est normal, je vais forcément le payer. La montée de Collégien pique mais j'enchaîne avec d'agréables chemins. Je cours bien jusqu'au 21ème kilomètre. C'est au niveau des lacs que j'accuse un peu le coup. Je vais finir en alternant marche et relances courues autour du Lac du Konfusius et environs après un passage au ravito-maison. Lorsque je repars, j'espère croiser Julie qui est en plus bel et bien sortie pour essayer de me retrouver mais nous nous manquons. 

Tant pis, c'est une fin au mental, en croisant quelques connaissances de l'USTA au passage. La sortie reste très correcte au niveau allure malgré une fin au ralenti avec 30,02 kilomètres parcourus en 2 heures 24 minutes et 5 secondes pour 196mD+

[10 au 14/06/2020] No Finish Line de Paris Connectée

Jour 4

Samedi 13 juin

Quoi de mieux lorsque l'on se fixe un objectif kilométrique (poussé à 160 kilomètres au lieu des 151 prévus initialement) que d'aller faire un tour au OFF Kikouroù de la Colline d'Elancourt !? Eh bien, pour que ce soit un vrai défi, c'est l'idéal. On part peu après 8h ce samedi matin avec Alex en direction des Yvelines pour y retrouver quelques connaissances : Jean-Luc, Christian, Bart, Patrick, Soffian, Yann et Gilles sont, entre autres, de l'aventure, ça fait plaisir ! Et ce sera aussi l'occasion de croiser Elisabeth, Sabine, Fabrice, Laurent ou encore Magali. Pleins de têtes connues et quelques coureurs que je ne connaissais pas encore vraiment.

La dernière fois que je suis venu à la Colline, c'était fin 2016, l'année où j'y avais participé à deux OFF. Depuis, la boucle a bien évolué et qu'elle est rude ! C'est Christian qui mène la danse sur le premier tour, avec un départ sur les coups de 9h40. Un beau groupe de 11 s'élance et il y aura quelques rotations pendant la journée (des départs, des passages furtifs, ...).

La première descente et la première montée, je les connais, pas de soucis. Idem pour la deuxième descente mais je découvre la deuxième montée, sacrément pentue ! Puis, une nouvelle descente et une nouvelle montée, assez différentes, variées, en plusieurs temps. C'est sympa sur une boucle d'avoir différents chemins nous ramenant tous en haut de la Colline où se trouve notre espace de ravitaillement. Pour autant, je n'y passerai à chaque fois qu'à la fin de la boucle, après la quatrième descente, que j'adore, en lacets et l'ultime montée, celle que je connaissais déjà, pas si longue mais qui paraît pourtant chaque fois interminable, souvent en plein soleil. Car il fait chaud, quand même, dès ce matin ! On va bien bien transpirer...

Je fixe rapidement mon objectif, le OFF ayant une durée de 6 heures mais ne voulant pas non plus aller au bout de moi-même car j'aurai du mal à scorer en distance aujourd'hui vu le dénivelé au programme. Il faut que je sois en capacité de faire des kilomètres demain... Je pars donc sur 10 tours pour 24 kilomètres et 2400mD+ !!

Tout se passe bien sur les premières boucles, il y a du monde, je m'accroche à Christian ou Soffian mais c'est déjà très difficile pour moi dans les montées. En revanche, je me fais comme d'habitude bien plaisir dans les descentes. L'exercice du jour est idéal pour une préparation de courses en montagne car le ratio distance / D+ s'en rapproche. C'est le double qu'aux 25 bosses qui sont déjà bien difficiles.

Après 4 tours et des arrêts systématiques pour bien m'hydrater entre chacun, je commence à sentir que ce ne sera déjà pas si facile de boucler la chose 10 fois ! On a bien avancé sur ce début de OFF avec des tours en 23 minutes, ça pique ! Je ralentis donc le rythme, surtout en montée. G-E-S-T-I-O-N.

Un peu plus tard, je retrouve Alex avec qui je vais faire 4 ou 5 tours, en faisant le yo-yo car on n'avance pas tout à fait pareil en fonction des portions du parcours. Il est plus efficace que moi en montée et descend bien mais je prends souvent un peu d'avance dans les descentes quand même avant de limiter la casse en montée. Mes pauses sont de plus en plus longues en milieu de sortie et se raccourcissent un peu à la fin pour ne pas finir trop tard.

La fin est dure mais le coup de mou est passé donc pas de soucis pour finir les 23.79 kilomètres et 2405mD+ en 4 heures et 10 minutes de temps de déplacement, sans compter les temps de pauses ravitaillement. Plus de 5 heures sur place au final et c'est certain que les jambes seront lourdes dimanche !

Après le retour à la voiture et une petite balade avec Julie et Pastel dans ma soirée, je finis cette journée avec 27 kilomètres en 4h55 et quasiment 2500mD+.

[10 au 14/06/2020] No Finish Line de Paris Connectée

Jour 5

Dimanche 14 juin

Ce dimanche matin, je devais partir pour une belle balade en Forêt de Ferrières avec Axel mais malheureusement, ce dernier n'est finalement pas disponible ! Je me contente donc d'un petit aller-retour en VTT à Croissy ce matin en guise d'échauffement (les jambes sont bel et bien lourdes de la sortie de la veille !). Ce ne sera pas simple de faire les 50 kilomètres envisagés aujourd'hui mais je garde mon objectif.

Du coup, la donne est simple : mon compteur actuel est à 127.74 kilomètres en 4 jours. Si je veux battre mon record personnel de kilomètres parcourus sur une No Finish Line, j'ai un peu plus de 24 kilomètres à faire pour battre mon score 2019 (150.8 kms). Si je veux atteindre mon deuxième objectif (160 kms), j'ai un peu plus de 32 kilomètres à parcourir. Autrement, j'ai un dernier challenge : atteindre les 180 kilomètres ! Auquel cas il faut que je fasse 52.26 kilomètres cet après-midi.

C'est en tout début d'après-midi que je m'élance pour une première boucle. Je prévois de passer régulièrement par Torcy pour me ravitailler afin de bien gérer mon défi. Sur ce premier tour, Julie m'accompagne en VTT ! J'avance bien, en me modérant volontairement pour ne surtout pas me griller d'autant que les kilomètres défilent forcément beaucoup mieux quand on est avec quelqu'un.

Dans un premier temps, nous filons en direction du Parc de Noisiel que nous traversons par le bas avant de poursuivre jusqu'au restaurant Il Cappuccino au niveau duquel on prend la passerelle pour basculer de l'autre côté de la Marne (plutôt que de s'arrêter au resto déguster une pizza...). Là, on repart dans l'autre sens pour aller vers la Base Olympique de Vaires que je nous rejoignons via le Canal de Chelles. Nous y empruntons un agréable nouveau chemin alors que j'approche des 10 kilomètres.

Il ne reste ensuite qu'à revenir par Vaires et à remonter chez Julie. 13,27 kilomètres en 1h12'47. Tout va bien. Je bois un coup et repars après une courte pause à l'assaut des 39 kilomètres restants si je veux accomplir mon nouvel objectif. Et à vrai dire, je n'envisage pas de ne pas le réussir, clairement, malgré le fait que je sois libre de m'arrêter quand je le veux.

Je repars donc en solitaire pour une deuxième boucle. Ce coup-ci, je pars complètement de l'autre côté, en direction du Lac de la Gare de Lognes avant de remonter l'allée qui mène au Bois de Lognes dont je parcoure toutes les allées. Je me sens bien en jambes, ça fait plaisir après les efforts des jours précédents mais je sais que les kilomètres pèseront ensuite. Je rejoins ensuite les lacs pour aller jusqu'au Parc du Segrais dont je fais le tour avant de redescendre par les marches et de revenir à Torcy par l'autre côté des lacs. 11,41 kilomètres supplémentaires en 1h03'50.

Après une bonne pause ravito, je pars pour une troisième boucle, à nouveau seul. Ce coup-ci, je descends à nouveau en direction du Parc de Noisiel mais je bifurque à droite pour emprunter les chemins dans les bois qui mènent du côté de Vaires. J'aime ce passage un peu technique en single. Une fois en bas, je calme le jeu sur les différentes pistes cyclables avant d'aller jusqu'à la Base de Torcy où je longe le plan d'eau par la droite, du cirque jusqu'à l'entrée de la plage.

Je file ensuite en direction de Saint-Thibault-des-Vignes. Après près de 30 kilomètres, je commence à marcher à certains endroits. Je profite de la remontée du Parc de Rentilly bien bondé pour récupérer un peu avant de relancer un minimum en rentrant par la Rue de Paris. 11,52 kilomètres de plus au compteur en 1h11'41 soit plus de 36 kilomètres parcourus en moins de 3h30, le rythme reste très correct mais les jambes deviennent lourdes.

Ce coup-ci, je fais une bonne pause où je me régale de boules de glaces en sorbet qui font du bien. Il ne me reste plus que 16 kilomètres à parcourir donc j'approche de la fin du défi, je sais que j'irai au bout.

Pour cette quatrième boucle, je pars en direction de Croissy-Beaubourg par le chemin le plus court, en alternant marche et course mais surtout de la course. Je me permets ainsi une nouvelle pause à peine 4 kilomètres plus loin, chez mes parents. Grâce à cela, je repars pour 6 kilomètres à bonne allure avec très peu de marche, en passant le long de l'aérodrome de Lognes-Emerainville, le Bois de Lognes puis la Promenade de la Chocolaterie. Je finis par longer l'Etang de Beauregard avant un dernier arrêt aux stands, chez Julie. 9,85 kilomètres de plus en 56'53, je mérite une fin plus cool, aux côtés de Julie, après 46 kilomètres en ayant passé le Marathon en à peine plus de 4 heures, hors pauses.

On finit donc relativement tranquillement avec Julie en marchant autour des différents lacs de Lognes et Torcy. A la fin d'une boucle de 4 bons kilomètres, on décide de relancer un peu, en courant. Je peine à suivre Julie mais je parviens à courir un peu plus d'un kilomètre à environ 10km/h avant qu'on finisse en marchant pour une fin pas trop brutale. Au final, 52,43 kilomètres et 384mD+ en 5h28'49.

Mission accomplie ! Malgré une application de la No FInish Line de Paris Connectée plutôt défaillante, j'ai pris beaucoup de plaisir à participer à cette sixième édition, pour la première fois hors du Champ de Mars mais en conservant l'intérêt caritatif de l'épreuve et en me fixant de jolis défis. 180,17 kilomètres parcourus, à pied, en 19 heures 09 minutes et 06 secondes de déplacements (hors pauses ravito du samedi et dimanche) pour 3443 mètres de dénivelé positif, quand même (merci la Colline d'Elancourt !).

[10 au 14/06/2020] No Finish Line de Paris Connectée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents