Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[23/04/2020] La Confinée

Publié par David Gueudet sur 23 Avril 2020, 10:34am

Catégories : #COURSE À PIED

[23/04/2020] La Confinée

Alors que la durée du confinement est prolongée d'un mois et que la reprise des courses à pied pour la saison 2019-2020 semble très fortement compromise, j'apprends par l'intermédiaire d'Eric Leblacher l'existence d'une course virtuelle de 3 kilomètres organisée par l'association Courir pour un avenir, en soutien au CHU de Reims. Cette épreuve, sans chrono ni classement, est à réaliser avant le lundi 4 mai prochain. Les frais d'inscription de 5€ sont reversés intégralement au CHU de Reims (à 65%) et à l'association le bonheur de Soan (à 35%) avec une prise en charge des frais de gestion et des frais bancaires par le site ledossard.com.

Une épreuve virtuelle, à distance, dans le respect des règles du confinement, c'est l'occasion pour moi de participer à l'effort collectif face au COVID-19 et également un bon moyen de me tester sur 3 kilomètres. Entre temps, je me suis également inscrit à une autre épreuve que j'ai disputée ce mardi. Mercredi, je reçois par mail mon numéro de dossard pour La Confinée que je peux ainsi récupérer et imprimer, ce qui me permet d'envisager la courir dès ce jeudi.

[23/04/2020] La Confinée

Jeudi 23 avril

Nous ne sommes donc que deux jours après mes 4 kilomètres parcourus en 15'07 avec un passage au kilomètre 3 en 11'21. L'objectif sera donc de faire un peu mieux aujourd'hui en me rapprochant au maximum des 11 minutes mais j'ai du mal à y croire avec un record perso sur piste de 10'34 pour cette même distance de 3000 mètres. Les conditions ne seront pas les mêmes ce matin.

Je le sens dès la séance de renforcement musculaire du matin, qui va me servir de premier échauffement, la forme n'est pas optimale. Je ne suis pas au taquet sur les exercices plutôt cardio, ça n'est pas très bon signe. Par contre, je n'ai aucun pépin physique et cela se confirmera ensuite, pour mon plus grand plaisir.

C'est vers 10h15 que je pars de chez moi, toujours muni d'une attestation dérogatoire liée à la pratique d'une activité physique qui me permet d'aller courir mais me contraint à rester dans un périmètre de 1 kilomètre autour de chez moi et à ne sortir qu'une heure au maximum. Et j'ai également avec elle ma pièce d'identité.

Au niveau de la tenue, c'est du léger puisqu'il fait très beau aujourd'hui et déjà bien chaud. Je pars donc simplement avec un tee-shirt et un short et je joue la sécurité en portant mes Kalenji Kiprun Long aux pieds, pas idéales pour aller vite mais je suis serein pour mon tendon d'Achille.

Je pars pour un échauffement tranquille sous forme de footing en empruntant d'abord la piste cyclable dans son sens légèrement descendant puis dans l'autre sens pour aller jusqu'au bout de la ligne droite, vers le rond-point. J'en profite pour faire quelques gammes mais je n'ai pas énormément d'énergie donc j'en garde sous les pieds. 10 minutes d'échauffement avant d'attaquer ma course du jour.

 

La course

La Confinée est une course sans chrono ni classement donc le seul objectif est de parcourir les symboliques 3 kilomètres en ayant participé grâce à une inscription à l'épreuve. Mais de mon côté, j'ai un double objectif ce matin : voir où j'en suis au niveau de mon état de forme global et essayer d'aller chercher la première place sur le segment Strava de la ligne droite d'un kilomètre dans son sens descendant, pour l'année 2020.

Allez, c'est parti ! Et j'ai donc logiquement choisi de partir dans le sens favorable pour faire deux longueurs en léger faux-plat descendant et une seule en léger faux-plat montant (tant pis, le chrono ne sera pas homologué !). Un choix judicieux vue ma forme du jour. Physiquement, je me sens bien, plus aucune douleur, ça fait un bien fou. En revanche, j'ai le sentiment de ne pas avancer.

Même si, pour le coup, je fais un gros premier kilomètre, évidemment trop rapide mais je m'en doutais. Je fais attention à garder du jus pour les deux kilomètres suivants mais je le veux quand même ce fameux segment Strava et il ne faut pas que je traîne pour battre les 3'33 réalisées par un camarade de l'USTA, Arnaud. 

Je sais que la suite sera dure mais je déroule pas trop mal pour passer le premier kilomètre en 3'29 et ainsi battre le temps d'Arnaud de 2 secondes (3'31 sur l'entièreté du segment). J'améliore ainsi de 12 secondes mon propre meilleur chrono sur cette portion. Au bout, je fais le demi-tour et j'ai la sensation de plutôt bien relancer mais je fais le choix de ne pas regarder la montre du tout pour y aller au feeling.

Je croise quelques croisséens en balade ce matin, soit en couple, soit avec leur chien, soit à vélo. Je vais croiser une douzaine de personnes sur l'ensemble de ma sortie, quand même. Je veille à ne pas trop les approcher pour respecter les consignes mais je ne modifie surtout pas ma respiration que je suis obligé de forcer un peu vus l'effort et la chaleur.

Alors que mon ressenti est plutôt correct, j'ai très nettement ralenti dans cette portion légèrement montante, si bien que je vais boucler le 2ème kilomètre (qui comprend le demi-tour et une grande partie de la ligne droite) en 4'00 soit un kilomètre relativement lent pour une course de 3000 mètres ! Forcément, le chrono ne pourra pas être très bon.

Mais tout cela, je l'ignore en temps réel, simplement concentré sur ma course, ma progression sur ce parcours que je connais par cœur. Je souffle un peu en faisant le demi-tour au bout et j'essaie d'accélérer un peu pour bien terminer car je sais que j'ai désormais moins d'un kilomètre à parcourir. 

Tout se passe bien, je serre les dents car ce n'est évidemment pas facile, je peine à bien finir mais je ne ressens aucune gêne et c'est le plus important, vraiment. J'attaque la piste cyclable, je regarde pour la première fois depuis le départ la distance parcourue : quasiment 2,6 kilomètres ! Allez, un dernier "tour de piste", plus que 400 mètres.

J'essaie d'allonger la foulée, d'aller de plus en plus vite en profitant du tracé favorable et qui vois-je, assis sur un banc (mais pas le même que mardi !), le fameux fumeur à la trottinette ! Allez, je reste concentré, je finis plutôt bien avec un troisième kilomètre bouclé en 3'45 malgré le demi-tour au bout de la ligne droite. J'en termine donc en 11 minutes et 15 secondes pour 3 kilomètres avec seulement 6 mètres de dénivelé positif.

Le résultat me déçoit un peu sur le coup car j'avais le sentiment d'avoir fait mieux que cela mais il n'y a rien de surprenant, j'ai fait un tout petit peu mieux que mardi au niveau de l'allure (3'45/km de moyenne, 16km/h) mais je ne me suis pas autant mis dans le rouge puisque je me sens mieux après l'effort et peux plus facilement faire un footing de récupération alors que mardi, je n'ai préféré que marcher.

Je suis bien en sueur mais je me sens bien, ces 3 kilomètres m'ont bien défoulé. Je fais 3 bons kilomètres supplémentaires avant de rentrer chez moi au bout de 38 minutes pour un peu plus de 8 kilomètres parcourus. Il n'y a plus qu'à faire encore mieux la prochaine fois mais il y a pleins de choses très encourageantes malgré une forme relativement moyenne. Et en fin de compte, je ne suis qu'à 40 secondes de mon record sur la distance dans des conditions bien différentes.

Prochain objectif, le Confined Sport Challenge samedi et on verra pour la suite ! La motivation est bel et bien présente en tout cas.

[23/04/2020] La Confinée
[23/04/2020] La Confinée
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents