Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[26/01/2020] Championnats IDF Est de Cross Long

Publié par David Gueudet sur 30 Janvier 2020, 20:32pm

Catégories : #COURSE À PIED

1/4 de finale des Championnats de France de Cross Long

Championnat Régional - Ile de France - Zone Est

Parc Interdépartemental des Sports - Créteil (94)

Deux semaines après les Championnats Départementaux de Cross Long disputés à Combs-la-Ville, nous voilà à l'étape suivante. Pour ma première saison de Cross au sein de l'USTA, je ne me suis pas qualifié pour cette étape mais j'ai été repêché par le club donc je fais bel et bien partie des athlètes torcéens engagés sur ce nouveau tour.

Déjà, même à 100% de ma condition physique, j'aborderais cette course sans la moindre ambition tant le niveau est très relevé sur les cross. J'ai beau me donner, je suis à la rue sur ce type d'exercice où je ne suis pas à mon aise. Mais pour autant, j'aime ça et je trouve que c'est un vrai bel apprentissage pour le reste. Alors de temps en temps, aller se faire mal sur un cross, ça a du bon. Mais là, les régionaux, c'est une boucherie. Les départementaux étaient déjà trop durs pour moi.

En plus, la semaine qui précède la course est tout sauf reposante. Lundi soir, veille de concours, je me défoule à 100% pendant et après l'interclub de Badminton à Quincy-Voisins. J'en ai des courbatures pendant deux jours. Jeudi, la séance d'athlé pique mais les sensations sont correctes. Les kilomètres faits à vélo le vendredi et le samedi sont agréables mais pas dans la facilité avec une jolie gamelle le samedi matin, à 50 mètres de chez moi. Bon, et puis il y a forcément ces 3 heures de Badminton vendredi soir et ces 3 nouvelles heures de Badminton samedi après-midi, qui n'aident pas à arriver frais le dimanche pour la course. Mais quel plaisir, et c'est bien là l'essentiel.

Dimanche 26 janvier 2020

Du coup, c'est dans un état de fraîcheur très relatif que j'arrive à Créteil dimanche en début d'après-midi, après le déjeuner. Je le sens, je ne suis pas en forme et je le sais, je n'ai aucune chance de me qualifier pour les LIFA donc ce sera juste pour se donner, découvrir l'univers des régionaux de cross et représenter l'USTA du mieux possible. Retrouver les camarades de club près de la tente est un vrai plaisir et rien que pour ça, ça vaut le coup d'être venu.

Yassia, les jeunes minimes qui ont couru plus tôt (Mohamed, Abdramane, Wanis : tous les 3 qualifiés pour les LIFA), Chaouki et Aziz sont là pour encourager les athlètes de l'USTA en lice cet après-midi. Quand j'arrive sur place, ce sont les Juniors qui courent avec les belles performances de Hugo et Enzo qui ont également leurs familles avec eux pour les encourager.

Je retrouve petit à petit ceux qui seront dans la même course que moi : Chris, Madjid, PE, Faby et Juan et je commence à m'échauffer très doucement pendant que les Masters débutent leur course. Là aussi, nous avons quelques représentants avec JC, Youssef, Stéphane, Greg et Saïd. Et encore de jolies courses et de belles performances. L'heure approche peu à peu.

C'est le moment de finir de se préparer tandis que les féminines font leur arrivée à leur tour. Marie et MG seront les deux représentantes du club aujourd'hui. Pour la tenue sur cette course, il ne fait pas froid donc ce sera juste le maillot du club en haut avec le dossard 870 accroché dessus. La montre au poignet, mon short bleu et mes pointes, évidemment, avec les 12mm de vissées.

On fait quelques accélérations avec Chris pour finir de s'échauffer et je sens clairement que je n'ai pas de jus car rien que ça, je n'y arrive pas vraiment. Allez, tant pis, je suis là, j'ai juste à tout donner sur le parcours et ce sera une bonne chose de faite. On se place avec Chris et Madjid vers le départ.

Grand merci à z00m pour ces photos !!

Grand merci à z00m pour ces photos !!

La course

Petite boucle

15h30, c'est parti ! On part du fond du paquet car on sait qu'on n'a pas notre place devant, on risquerait de se griller d'entrée. Et même si la ligne droite du départ est très large, cela bouscule quand même. C'est déjà une épreuve le départ d'un cross. Chris est juste devant, Madjid à mes côtés, comme d'habitude en fait. On effectue une première boucle toute plate avec une mini-bosse qu'on passe dans les deux sens, l'occasion de croiser les premiers de la course et de se rendre compte à quel point nos courses n'ont rien à voir malgré le fait que nous soyons partis en même temps. Quelle facilité...

On fait toute la partie centrale du parcours donc c'est hyper roulant, le temps que le peloton s'étire. Je reste un moment aux côtés de Madjid avant de le laisser partir car je sens bien que je n'ai pas les jambes pour le suivre aujourd'hui. Comme il y a deux semaines en fait mais là, je le sens encore plus tôt. Pour autant, je vais le garder longtemps à distance et globalement bien limiter la casse vue la belle course qu'il réalise.

On retourne ensuite le long des tentes mais de l'autre côté par rapport au départ afin de retrouver la petite boucle du début de course, celle avec le double-passage sur la mini-butte. Rapidement, étant en fin de peloton, je vois ceux qui sont devant moi s'éloigner irrémédiablement tandis que peu de coureurs de l'arrière m'accrochent. Il faut dire en même temps qu'ils ne sont pas beaucoup derrière moi, une petite quinzaine, à peine.

Moyenne boucle

A aucun moment, je ne regarde derrière moi. Je n'en ai rien à faire de mon classement. Oui, si je peux rattraper quelques gars, je le ferai avec bien du plaisir mais je n'ai aucun objectif de place aujourd'hui. Evidemment, je ne souhaite pas finir dernier mais je sais que je ne le serai pas. L'important, c'est ma gestion de course, mon rythme et l'éventuel plaisir que je peux prendre. Et honnêtement, même si je suis dans le dur, même si les jambes sont très lourdes, j'apprécie ce parcours qui m'en fait baver et je suis content d'être là.

En plus, on reçoit pleins d'encouragements. Les gens du club, évidemment. Et puis Karim aussi, que je n'ai même pas vu mais qui est bien là ou encore Jérémy et d'autres mais, concentré sur ma course, la "tête dans le guidon" comme on pourrait dire en cyclisme, les yeux rivés vers le chemin devant moi, je ne calcule pas grand monde, à vrai dire. Mais qu'ils font plaisir quand même, tous ces soutiens.

Cette fois, au lieu de filer directement vers la zone des tentes, on emprunte une belle petite bosse courte mais bien pentue sur la gauche. Elle pique celle-là mais c'est un bon exercice. A petites foulées, maintenir le rythme en s'aidant des bras et relancer une fois en haut. J'aime la descente raide qui suit et où je m'engage bien volontiers. Puis, c'est du plat, du faux-plat descendant même avant un virage à 180 degrés sur la droite. On longe ce que l'on vient de parcourir puis nouveau virage à 180 degrés mais sur la gauche pour retrouver la petite boucle.

On poursuit vers la butte avec un double-virage à 90 degrés sur la droite afin de longer les tentes comme tout à l'heure et attaquer une troisième fois la boucle du début de course mais cette fois-ci, pour aborder la première grande boucle. Et que c'est roulant, là...

[26/01/2020] Championnats IDF Est de Cross Long

Grande boucle x 2

Cette fois-ci, au lieu de prendre le virage à 180 degrés qui amène vers la mini-bosse puis la montée sèche, on continue tout droit pour emprunter un chemin en faux-plat montant, bien dur quand on n'a pas de jus. Je gère, mon allure reste très correcte mais c'est difficile. En haut de la première partie du faux-plat, il y a les jeunes du club qui nous encouragent. Il y a ensuite une petite redescente avant un deuxième faux-plat montant, après un énième virage à 180 degrés.

En haut, il y a une longue ligne droite qui est agréable mais dans laquelle il n'est pas simple de relancer alors qu'il le faudrait. Heureusement, au bout, une belle petite descente me fait plaisir. En bas de celle-ci, on tourne encore à 180° autour d'une poubelle pour retourner vers la fameuse mini-bosse et la montée raide qui suit. On la franchit pour la deuxième fois et c'est évidemment encore plus dur qu'au premier tour. Cette difficulté me plaît, très courte mais pentue. Mais je n'ai pas la puissance pour l'avaler avec aisance.

Progressivement, je reviens sur un petit groupe de 3 ou 4 coureurs que j'ai en ligne de mire. Jusqu'à maintenant, j'ai dépassé 4 ou 5 concurrents en sérieuse perte de vitesse, que j'ai chaque fois déposer, ce qui fait un peu de bien au moral, quand même. En revanche, un gars est revenu de l'arrière et je le sens pas loin derrière moi. Il semble bien et fait l'effort pour me dépasser après le passage le long des tentes, quand on attaque pour la deuxième et dernière fois la grande boucle.

Désormais, il y a 20 coureurs derrière moi et aucun ne reviendra. Je ne suis pas bien loin du groupe qui me précède mais revenir serait un effort brutal et je ne veux pas me mettre dans le rouge et subir les derniers kilomètres. Les jambes sont vraiment lourdes. Je sais ce qui nous attend, je tiens bon et serre les dents. Je ne subis pas la course mais je n'ai pas du tout de bonnes sensations.

Dans la première partie du faux-plat, je reviens franchement sur ceux que je poursuis, la relance en haut m'est favorable mais je peine sévèrement dans le deuxième faux-plat où je prends un petit éclat. Dans la descente, je reviens sur un des gars, je suis juste derrière lui dans le virage "de la poubelle" mais il relance fort sur le plat et je ne cherche pas à l'accrocher. Je gère la butte raide sans forcer et je relance, en espérant avoir un bon finish pour aller chercher 1 ou 2 coureurs.

Toujours en gestion, je passe toute la zone centrale puis une dernière fois devant les tentes. Un petit groupe s'est reformé devant, ce serait bien que je recolle mais il est loin quand même. En dernière position du groupe, c'est un autre coureur qui semble en difficulté désormais, je grappille petit à petit quelques mètres, le reprendre n'est pas injouable mais c'est dur ! Lorsque j'accélère pour revenir, à une grosse centaine de mètres de l'arrivée, il accélère aussi et il est bien trop loin pour moi, j'aurais pu le griller si j'avais 2/3 mètres de retard mais là j'en ai une petite dizaine et il finit bien.

Ultime virage et je relâche mon effort, il n'y a personne derrière moi qui revienne et puisse me dépasser. C'était une belle course, j'en suis satisfait car je n'avais vraiment pas les jambes aujourd'hui et j'ai plutôt bien tenu. 9060 mètres pour 50 mètres de dénivelé positif en 36 minutes et 38 secondes, soit du 14,8km/h de moyenne, c'est honnête. Et avec ce rythme, je finis 183ème sur 203 arrivants ! Ah oui, c'est dur le cross et ça pique bien chez les Espoirs/Seniors/Masters 0...

[26/01/2020] Championnats IDF Est de Cross Long
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents