Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[22/09/2019] La Foulée des Meulières

Publié par David Gueudet sur 22 Septembre 2019, 12:09pm

Catégories : #COURSE À PIED

[22/09/2019] La Foulée des Meulières

Il restait un trou dans mon planning de courses du mois de septembre. Pour ce week-end, je cherchais une course sympa, pas trop loin et si possible, plutôt du court, à 2 semaines du Trail du Viaduc des Fauvettes. Trilport se déroulant le samedi matin, ce n'était pas jouable, La Grande Paroisse, c'est loin et Disney, c'est hors de prix. Il y a bien une course à La Ferté-sous-Jouarre mais ce n'est pas la porte à côté et surtout, il est difficile de trouver des infos sur cette épreuve récente qui se déroule habituellement au mois de mai.

Je finis pas trouver des renseignements avec la confirmation que la course aura bien lieu et les distances qui sont proposées : 5.5 et 10.5 kilomètres. Je me déciderai sur place car de toute manière, les inscriptions ne sont pas possibles en ligne et ce n'est qu'en fin de semaine que je suis à peu près certain d'en être donc je n'enverrai pas un courrier d'inscription. Il reste un point d'interrogation : les horaires des courses. Pas moyen de les trouver.

Dimanche 22 septembre 2019

Je me lève donc de bonne heure, vers 6h30 pour me rendre sur place suffisamment tôt afin de ne pas manquer les inscriptions. J'anticipe un départ de course à 9h00 même si je me doute que ce ne sera pas si tôt. J'arrive donc à La Ferté-sous-Jouarre sur les coups de 8h00 et stationne sur le parking du centre commercial situé en face du collège derrière lequel se déroule la course.

Je me rends ensuite au Gymnase où se trouvent les inscriptions et le retrait des dossards. C'est décidé, je m'inscris à la course courte de 5.5 kilomètres qui partira de toute manière en même temps que le 10.5, à... 10h15 ! J'ai du temps devant moi ! Ce sont les courses enfants qui sont programmées avant, à 9h00, 9h30 et 9h45. 

Je récupère mon dossard, le 284, en regardant au passage la liste des inscrits parmi lesquels figure une connaissance, Cyril ! Il sera un adversaire redoutable dans la lutte pour le podium car la dernière fois que nous nous sommes croisés, il m'a assez largement battu, à la Roue Fertoise. Il y a un peu plus d'un an désormais. Je repère aussi des membres du club de Boxe local qui peut fournir quelques rivaux intéressants. Autrement, il y a peu d'inscrits en avance donc je découvrirai mes adversaires plus tard.

Je file ensuite à la voiture pour me préparer un peu avant de retourner vers l'aire de départ pour assister aux courses enfants, discuter un peu avant Arnaud et Manuel, deux connaissances alignées sur le 10.5km. Je retrouve ensuite Cyril avec qui je vais m'échauffer. Il m'explique que le parcours n'est vraiment pas simple et m'annonce que Vincent va venir faire la course aussi, malgré le fait qu'il ait participé au Semi-Marathon de Disney ce matin-même, de bonne heure ! On sait bien que malgré cela, il est capable de remporter la course, d'autant qu'elle se dispute tout près de chez lui.

Départ de la course, dans la foulée de Cyril !

Départ de la course, dans la foulée de Cyril !

La course

Peu avant 10h15, nous sommes appelés pour nous diriger vers la ligne de départ pour un briefing d'avant-course est fait. Je suis prêt à en découdre malgré pas mal d'inconnues : l'adversité, mon état de forme, le parcours... Au niveau de la tenue, il fait plutôt bon ce matin même si c'est assez couvert donc je porte du court : mon cuissard, le tee-shirt de la course du week-end dernier, ma casquette Kikouroù et mes chaussures Kalenji Kiprun Ultra Light.

Au coup de pistolet, le peloton s'élance avec un départ rapide à l'avant malgré des virages serrés d'entrée de jeu. Je me cale derrière Cyril et Clément, le futur vainqueur du 10.5km, aux côtés d'un autre concurrent engagé sur la longue distance. Les premières dizaines de mètres se font sur une partie d'herbe assez irrégulière qui fait penser à du Cross, j'aime bien.

Ensuite, on file le long des champs. Je me positionne en troisième place, derrière Cyril et Clément. On sort ensuite de l'herbe pour un court passage sur la route, en direction d'un assez long chemin en ligne droite. Je remonte au niveau de Cyril avant de passer devant lui tandis que Clément s'envole. C'est à ce moment que Vincent surgit de l'arrière. Je le suis sur quelques mètres mais je ne cherche pas à m'accrocher car il est bien trop rapide pour moi, malgré le semi qu'il a dans les pattes.

C'est certain, je ne gagnerai pas la course de toute manière. Le but désormais, c'est de gérer pour rester sur le podium, d'autant que je ne connais pas les autres coureurs engagés sur la course à l'exception de Cyril. Un gars en vert nous dépasse avec aisance mais il est lui aussi engagé sur les 10.5 kilomètres, cela m'arrange bien. Me voilà donc en quatrième place mais deuxième du 5.5km.

Au niveau des sensations, tout va bien. Je ne suis clairement pas dans la forme de ma vie mais je ne ressens pas la moindre gêne et je parviens à rester à distance très raisonnable de Vincent. Au bout de la longue ligne droite, nous tournons à droite pour une première petite montée. Ce n'est pas très raide mais ça casse bien le rythme, il faut maintenir une allure correcte. Je me retourne pour voir où sont mes adversaires et j'aperçois Cyril, dans la foulée du 3ème du 10.5. C'est bon signe pour moi car je l'ai distancé mais il faut tenir à présent.

Je gère plutôt bien la petite grimpette et les kilomètres défilent pas mal. On arrive à la bifurcation où les coureurs de la longue distance continuent tout droit tandis que nous tournons à droite. Les bénévoles nous indiquent bien où nous devons aller en voyant nos dossards, blancs pour le 10 et verts pour le 5. Voilà, je n'ai maintenant plus que Vincent devant moi et j'ai bien maintenu l'écart !

Concrètement, j'ai le sentiment d'être capable de revenir sur Vincent mais cela me demanderait un gros effort et surtout, Vincent gère parfaitement sa course. Il connaît sans doute très bien le parcours puisque c'est ici quasiment son jardin. Il a gagné la course l'an dernier et je suis sûr qu'il est en capacité d'accélérer si je recolle. Cependant, j'ignore s'il sait où sont ses adversaires car il ne se retourne à aucun moment.

Concentré sur ma course, je regarde moi aussi plutôt vers l'avant, avec son maillot orange en point de mire mais je regarde aussi brièvement derrière moi de temps en temps. Ce n'est pas gagné mais je ne vois plus personne, même pas Cyril.

Cela continue de bien monter, mine de rien, pour un petit parcours champêtre comme celui-ci. Je maintiens le rythme mais je vais moins vite que sur le 10km forestier de dimanche dernier. Lorsque j'arrive en haut de la bosse, nous avons fait déjà une belle montée en plusieurs temps donc j'imagine que nous en voyons le bout sauf que non, après une légère descente, cela monte encore.

Cependant, cette fois, c'est bien la dernière mini-côte, on bascule à droite en haut vers une descente qui peut être dangereuse. Heureusement que c'est sec. Après avoir géré la fin de la montée, j'envoie davantage mais en restant prudent car le sol est tout sauf lisse, il y a des cailloux partout. Je dévale la pente à grandes enjambées en faisant bien attention à mes appuis car une chute est vite arrivée.

Tout se passe bien, je reviens même un peu sur Vincent et en bas, nous attaquons la ligne droite franchie à l'aller mais dans l'autre sens et un peu plus près que là où nous l'avons quittée tout à l'heure. Je garde donc toujours ce fameux maillot orange en point de mire sans chercher à revenir et en regardant une fois derrière moi pour m'assurer que personne ne revient. Cela sent bon !

Allez, on approche du grand virage vers la droite désormais pour revenir le long des champs, les places sont fixées à présent. Vincent remporte logiquement la course, 27 secondes devant moi. De mon côté, je n'ai personne à mes trousses donc je termine en relâchant un peu mon effort, très satisfait de ma course. Les 5,5 kilomètres sont bouclés en 22 minutes et 31 secondes, un chrono très correct vu le parcours plutôt exigeant. Et surtout, je termine 2ème sur 38 arrivants, 2 minutes devant le troisième qui devance malheureusement Cyril sur la ligne d'arrivée, de quelques secondes seulement alors que Cyril a été envoyé sur le parcours du 10km à la bifurcation avant de faire demi-tour lorsqu'il s'en est rendu compte.

J'avais fait l'écart donc Cyril ne serait certainement pas revenu sur moi mais il aurait fini 3ème et non au pied du podium. La 1ère féminine arrive elle environ 8 minutes après nous tandis que Clément remporte le 10.5km dans un temps canon.

A environ 500 mètres de l'arrivée, merci Denis pour les photos !A environ 500 mètres de l'arrivée, merci Denis pour les photos !

A environ 500 mètres de l'arrivée, merci Denis pour les photos !

On part ensuite faire un petit footing de récupération en sens inverse de la course avec un Cyril un peu dégoûté avant que se déroule la cérémonie de remise des récompenses pile au moment où la pluie fait son arrivée à La Ferté-sous-Jouarre. Un beau podium sympa derrière un Vincent intouchable, comme j'ai pu le dire au micro du speaker à l'arrivée (un privilège que j'ai rarement, de répondre aux questions au micro, comme à Brie-Comte-Robert en juin) ! Il manque Cyril sur ce podium mais ce sera pour une prochaine fois, à n'en pas douter.

Un petit trophée qui fait plaisir après les bons résultats non récompensés par des podiums ces derniers temps ! Il n'y avait pas beaucoup de concurrence, c'est certain, mais je suis content de ma course et j'aurais très bien pu me retrouver à la place de Cyril autrement, derrière les trois seniors qui m'entourent au classement de cette sympathique épreuve. Une belle découverte !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents