Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[08/09/2019] La Germinoise

Publié par David Gueudet sur 8 Septembre 2019, 18:07pm

Catégories : #COURSE À PIED

[08/09/2019] La Germinoise

C'est la première fois que je participe à la course nature La Germinoise à Germigny-l'Evêque, près de Meaux. J'ai choisi cette course en priorité grâce à son horaire car l'épreuve de 5,25 kilomètres part à 9h00, ce qui m'arrange car un resto est prévu pour le midi ! Mais c'est aussi une course que je souhaite découvrir depuis un moment, en balance avec les Foulées de la Forêt de Bréviande l'an passé.

Une semaine après mon enchaînement Foulée Bourronnaise - 4 heures de Montévrain, l'objectif est de faire une nouvelle fois un peu de vitesse, dans de meilleures conditions que samedi dernier. J'ai effectué ma reprise sur la piste avec l'US Torcy Athlétisme ce jeudi avec une bonne séance (6 x 1000m) donc la forme est plutôt bonne en ce début de saison.

Dimanche 08 septembre 2019

Ce dimanche matin, la motivation n'est pas énorme car il faut du coup se lever tôt, sur les coups de 7h00 et il ne fait pas bien chaud. Après une quarantaine de minutes de route, nous arrivons à Germigny-l'Evêque et stationnons sur un parking fléché pour l'occasion, tout proche du départ. Julie est avec moi ce matin mais, faute de forme et de motivation, elle ne courra pas ce matin. Elle n'était pas inscrite mais envisageait de s'inscrire sur place.

De mon côté, pré-inscrit, je récupère mon dossard, le numéro 5. Je retourne me préparer à la voiture après avoir récupéré un nouveau tee-shirt de course. Il ne fait pas très chaud ce matin mais vue la distance à parcourir, je m'habille logiquement léger, en conservant juste mon sweat jusqu'à la fin de mon échauffement. Autrement, je porte mes Kalenji Kiprun Ultra Light aux pieds, mon cuissard court, un tee-shirt de l'Oxy Trail et la casquette Kikouroù, classique.

Nous retournons vers le départ où je vais m'échauffer tranquillement pendant 10 petites minutes, l'occasion de croiser pas mal de connaissances dont Vincent, Jean-Baptiste, Pascal et Maxence qui seront également alignés sur le 5,25km. Le niveau de la course s'annonce relevé avec une famille héraultaise qui risque d'être dure à battre. De mon côté, je n'ai aucune ambition, mon seul objectif étant d'avoir de meilleures sensations qu'à Bourron-Marlotte et de profiter de ma course.

La course

Avec Vincent, en pleine discussion, nous nous positionnons en deuxième ligne au départ, juste derrière les favoris de la course. Le coup de pistolet intervient rapidement, un peu à ma surprise mais c'est parti ! Le début de course est rapide donc je reste prudent pour ne pas me griller d'entrée de jeu, je ne m'enflamme pas. Vincent part tranquillement également, lui qui va enchaîner le 5 et le 15km en préparation du Marathon de Reims, fin octobre. Du coup, nous restons côte à côte un moment mais je sais qu'il est inutile que je l'accroche car il est bien meilleur que moi.

Nous dépassons quelques concurrents partis un peu vite et au bout de la ligne droite bitumée, à l'entrée dans les bois, je me retrouve en 9ème position. Devant, 5 coureurs sont partis ensemble, poursuivis par Vincent et l'un des trois frères de la fratrie héraultaise. Je suis dans la foulée d'un jeune athlète des Tritons Meldois et devant plusieurs coureurs de l'ACPM, le club d'athlétisme de Meaux.

Lorsque nous sortons de la première monotrace, je dépasse le jeune qui me devance pour me retrouver à mener un groupe de 5 athlètes, si je ne m'abuse. Je ne me retourne à aucun moment pour vérifier qui me suit mais il me semble qu'il y a à ce moment Sofian (le Triton Meldois), Pascal et deux autres membres de l'ACPM. Nous attaquons la partie la plus difficile de la course avec un premier faix-plat puis une belle montée gérée au train. Le parcours est très roulant mais il n'est pas plat et une bonne partie se fait en forêt, c'est très agréable.

D'autant que nous retrouvons ensuite un nouveau single. J'ai de très bonnes sensations aujourd'hui, je cours à bon rythme sans me mettre dans le rouge. Devant, je n'ai plus en ligne de mire le groupe de tête mais j'aperçois un autre athlète meldois, celui qui était parti avec les meilleurs en début de course. Nous revenons progressivement sur lui. J'accélère un peu pour recoller et voir si mes poursuivants tiennent bon ou finissent par craquer. J'entends toujours deux respirations donc je sais que Sofian et Pascal sont toujours là, sans les regarder.

Je prends beaucoup de plaisir avec une bonne foulée, en faisant bien attention à ma respiration et en maintenant une allure qui me convient bien, soutenue mais tenable. Nous finissons par reprendre le jeune meldois, Louis, un très bon minime qui a un peu baissé de rythme après avoir été lâché par le groupe de tête mené par les deux frères du sud qui remporteront la course.

Louis s'accroche à mes côtés donc nous formons un groupe de 4 mais à la sortie des bois, de retour dans la commune de Germigny, un camarade des meldois annonce qu'il ne reste plus que 800 mètres en encourageant ceux qui me suivent. Je ne m'emballe pas pour autant mais je place une petite accélération pour tester mes adversaires et essayer de tenir jusqu'au bout car je commence à ressentir de la fatigue. Mais s'il reste moins d'un kilomètre, je suis encore très bien en jambes.

Je ne le sais pas mais à ce moment et dans la petite descente suivante, je distance Sofian et Pascal et n'ai plus que Louis sur mes talons. Nous filons vers le final de la course. Cette fois, je grimace car ça commence à tirer un peu après une course très bien gérée. Mais après un dernier virage, sur la droite, je visualise la ligne d'arrivée donc maintenant, il faut tenir. Ce serait dommage de lâcher une place après avoir mené un groupe de chasse pendant toute la course sans être relayé. Je n'ai pas envie de voir passer mes adversaires.

A 200 mètres de la ligne d'arrivée, Louis revient à ma hauteur et accélère progressivement mais franchement. Je suis la cadence en allongeant la foulée et en tenant bon à ses côtés avant que nous nous livrions un véritable sprint de plusieurs dizaines de mètres où je finis par prendre le dessus. Comme quoi j'avais encore de l'énergie. Je finis devant Louis, au terme d'une course sur laquelle je me suis vraiment fait plaisir, ça fait beaucoup de bien. On se félicite mutuellement avant que je ne retrouve Julie qui a suivi mon arrivée.

[08/09/2019] La Germinoise

Je termine 7ème sur 78 arrivants en 20 minutes et 08 secondes ! Je termine à 2 minutes du premier mais 7ème sénior puisque nous sommes tous les 7 dans la même catégorie d'âge dont Vincent, 5ème en 19'20. En revanche, je termine devant une ribambelle d'athlètes meldois, Louis finissant évidemment 8ème, Sofian 9ème, Pascal 10ème et ses camarades de club juste derrière. La première féminine est aussi meldoise, 13ème à 1 minute 30 de moi. De son côté, Maxence prend la 20ème place en 23'11. C'est Eric Leblacher qui remporte la course de 15 kilomètres, elle aussi très relevée.

Mon prochain rendez-vous, c'est le 10km forestier, dimanche prochain, à côté de la maison ! La semaine précédant la course risque d'être chargée donc je ne sais pas dans quel état de forme je vais l'aborder mais si les conditions sont aussi bonnes qu'aujourd'hui, je peux viser un sub 40' ! J'ai fait 40'05 sur ce parcours très roulant l'an dernier donc j'espère avoir de bonnes sensations pour approcher mon RP (39'37).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents