Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[23/06/2019] Tout Ozoir Court

Publié par David Gueudet sur 23 Juin 2019, 21:14pm

Catégories : #COURSE À PIED

[23/06/2019] Tout Ozoir Court

Une semaine après un très chouette week-end de course à pied composé d'un succès aux Foulées Briardes et de mon premier Marathon, celui de Marne-et-Gondoire, me revoilà en course mais sur 10 kilomètres, cette fois. Ma dernière tentative sur la distance, lors de l'Ekiden du PAAC, s'était soldé par un RP. Aujourd'hui, les conditions seront bien différentes. Je suis dans l'inconnue au niveau forme et il va faire chaud puisque nous sommes aux prémisses d'une période de canicule.

La semaine qui précède l'épreuve, je change mes habitudes par rapport à ces derniers temps puisque je ne vais ni sur la piste de Saint-Maur mercredi (préférant déclarer forfait pour le 3000 mètres, si près du marathon) ni sur celle de Torcy jeudi, privilégiant le Badminton après n'avoir pas fait l'entraînement du lundi qui aurait été très déraisonnable. En revanche, reprise du vélo le samedi avec un aller-retour pour le boulot puis une petite sortie cool avec Julie le soir.

Dimanche, direction Ozoir-la-Ferrière. C'est la première fois que je participe à Tout Ozoir Court, épreuve organisée par le VSOP Athlétisme. En revanche, je suis déjà venu courir ici puisque j'avais participé fin 2017 au Run & Bike d'Ozoir qui partait du même endroit et se disputait également dans la forêt. En effet, la course sera aujourd'hui 100% sur chemins, ce qui n'est pas pour me déplaire, surtout vues les conditions météorologiques. Il fait déjà chaud lorsque j'arrive sur place, vers 9h00.

Je récupère mon dossard à l'école Gruet, le numéro 165 puis je file à la voiture pour finir de me préparer avant un petit échauffement. Je vais évidemment courir très léger aujourd'hui donc je porte mon débardeur de l'US Torcy Athlétisme, mon cuissard court, ma casquette Kikouroù et mes chaussures Kiprun Fast. Puis, direction les bois pour trottiner un peu même si je n'ai pas spécialement envie de dépenser beaucoup d'énergie avant la course. Je croise en passant quelques connaissances dont quelques membres de la FunRun77. Erwan et Nicolas seront les favoris sur le relais !

La course

1ère boucle

Une fois les deux courses enfants terminées (1,5 km à 9h30 et 3 km à 9h45), une joëlette s'élance 2 minutes avant le départ de notre course. Relayeurs compris, nous sommes 112 sur la ligne dont 103 coureurs individuels. Je suis positionné en première ligne, aux côtés d'Antonio qui vise un chrono entre 48 et 50 minutes aujourd'hui. De mon côté, j'aimerais approcher les 40 minutes mais les conditions ne sont pas idéales pour cela. A côté de moi, il y a aussi deux coureurs de Corbeil-Essonne dont un qui briefe l'autre en lui disant de partir vite pour tout donner car il a à priori l'habitude de finir ses courses sans avoir tout donné.

Le coup de pistolet est donné, c'est parti pour 10 kilomètres en forêt, deux fois une boucle de 5 kilomètres à parcourir. Cela part évidemment très vite à l'avant avec Nicolas qui n'est en plus que sur le relais. Je laisse filer plusieurs coureurs mais ils ne sont pas tant que cela à l'avant : Rachid et Pascal de l'USRA, Jonathan, Guillaume, Ludovic (de l'Athletik Laktik, lui aussi en relais), Maxime et Charles, le fameux coureur de Corbeil. En chasse derrière, quelques jeunes me devancent et dans les premières dizaines de mètres, une féminine est à ma hauteur mais elle ne me dépassera pas.

Allez, au bout de la ligne droite, la situation se stabilise un peu plus. Je me retrouve juste derrière un jeune vêtu de noir qui avance bien (Romain) et je me fais reprendre par un autre jeune du Nogent Solidarité Triathlon (Ethan). J'ai le sentiment qu'ils partent un peu vite même si le deuxième semble plus solide. En revanche, nous doublons rapidement un autre jeune du VSOP Athlétisme qui est clairement parti trop vite.

Un peu plus loin, nous passons au niveau du kilomètre 5 où se trouvent ceux qui feront le deuxième relais. Je reçois au passage les encouragements d'Erwan. Nous franchissons dans la foulée le premier kilomètre où un compteur nous annonce que nous en sommes à 3 minutes 30 de course sauf qu'en fait, il faut ajouter presque 10 secondes pour avoir notre vrai temps, un indicateur qui n'aura de toute manière aucun impact sur mon allure de course, je calcule juste que nous sommes partis sur des bases de 35 minutes - ce qui n'est même pas le cas et en plus, on part toujours trop vite sur 10 kilomètres.

Après quelques centaines de mètres à suivre les deux jeunes juste devant moi, je dépasse Romain pour recoller à Ethan avant même de le dépasser. C'est à ce moment-là que deux coureurs reviennent de l'arrière. Il s'agit de Gilles, un V2 du PAAC qui semble très régulier. Il court habituellement les 10 km en 37 minutes environ, voire moins. Il est accompagné de Sébastien de la Team FunRun77. Au moment où nous passons au niveau d'une flaque d'eau, je me cale dans la foulée de Gilles et Sébastien me laisse passer. C'est parti pour quelques minutes à suivre le rythme du pontellois en ne m'appliquant que sur ma respiration et ma foulée.

Nous poursuivons sur un parcours très agréable, ombragé, dans la forêt avec quelques lignes droites mais aussi pas mal de virages. Nous passons même sur un chemin sableux où je suis la trajectoire de Gilles. Nous avançons bien, malgré la chaleur, je me sens en forme, j'espère juste tenir jusqu'au bout car je sais que ce ne sera pas facile. Nous arrivons à l'espère de rond-point situé au bout de la première ligne droite de la course où nous étions passé tout à l'heure. C'est là qu'est positionné le deuxième ravitaillement de la course. Alors que j'avais zappé le premier, je prends là un verre d'eau mas je m'arrose avec car je sais que je ne réussirai pas à le boire sans ralentir.

Du coup, je ne perds pas de temps tandis que Gilles marque un léger ralentissement pour l'hydrater, c'est là que je vais le dépasser puis finalement même immédiatement le distancer, tout comme Sébastien et Ethan qui me poursuivront avant de lâcher prise. Je ne me suis pas retourné donc j'ignore si Romain était toujours avec nous et je ne sais pas non plus que le jeune triathlète de Nogent saigne du nez depuis près de 2 kilomètres à cause de la chaleur. Je m'échappe donc peu avant le kilomètre 5, motivé et avec de bonnes sensations.

Photos par l'organisationPhotos par l'organisation

Photos par l'organisation

2ème boucle

J'ai bien géré ma première boucle en ne m'affolant pas, en calquant ma course sur celle d'autres coureurs sans jamais me laisser distancer par ces concurrents que je sens que je peux accrocher. J'ai l'impression que nous avons été vite mais en fait, c'est un peu tronqué par les conditions car le chaud nous ralentit vachement sans que nous nous en rendions compte.

Je passe le kilomètre 5 alors que seuls 2 relayeurs - sur 9 - se sont élancés pour le deuxième tour. Je croise évidemment Nicolas qui a lancé Erwan en tête de course. Il m'encourage à son tour, tout comme les spectateurs et bénévoles présents sur le parcours, tous au top ! L'ambiance est chaleureuse, c'est un plaisir. 

Les kilomètres suivants se font en résistance avec l'envie de faire un bon chrono car j'ai le sentiment de faire quelque chose de bon... alors qu'en fait, à ce point de vue là, ce n'est pas du tout le cas par rapport à mes meilleures performances. J'ai pourtant la sensation d'aller plus vite que jamais je n'ai été sur 10 kilomètres. Il faut dire qu'en plus, le sol est confortable mais moins propice que du bitume pour un chrono. Tant pis. Je reste de toute façon focalisé sur ma respiration et ma foulée et je ne lâche rien, personne ne reviendra, comme samedi dernier à Brie-Comte-Robert à la différence que j'étais en tête et que la course ne faisait que 5 kilomètres.

C'est même finalement moi qui vais revenir sur d'autres concurrents puisque j'ai maintenant en ligne de mire Maxime, Adidas Runner, qui reste tout de même loin devant moi mais je fonds en revanche sur Charles, le concurrent de Corbeil-Essonne qui craque bien mais au moins, il aura tout donné aujourd'hui. Je le rejoins, je le dépasse, il s'accroche à moi un moment avant de lâcher prise.

[23/06/2019] Tout Ozoir Court[23/06/2019] Tout Ozoir Court

Je chope un verre d'eau au passage du ravitaillement, ce qui me permet de m'arroser une nouvelle fois et je tiens bon, jusqu'au bout, même si les derniers kilomètres paraissent longs. J'ai forcément perdu en vitesse mais je tente de maintenir une bonne efficacité de ma foulée. Je mets du rythme et fais en sorte de ne jamais ralentir, ce que je fais tout de même inconsciemment, surtout dans le dernier kilomètre je pense car je commence à être dans le dur.

Je le sais, j'étais 7ème individuel avant de dépasser Charles, un bénévole me l'a dit donc à présent, je donne tout pour conserver ma 6ème place alors que le 5ème se rapproche petit à petit mais mon effort ne sera pas suffisant car la ligne d'arrivée approche également. Je la franchis après une dernière ligne droite difficile, en 40 minutes et 51 secondes. Un très bon chrono pour moi dans ces conditions de chaleur mais j'avais vraiment la sensation d'aller bien plus vite que cela. En revanche, je finis bien 6ème individuel, sur 103 arrivants. Et la belle satisfaction, c'est que je suis 3ème Senior ! 2ème podium en l'espace d'une semaine, ça fait plaisir.

[23/06/2019] Tout Ozoir Court

La cérémonie protocolaire et l'affichage des résultats vont ensuite prendre pas mal de temps mais c'est une chouette matinée à Ozoir qui se termine avec cette belle épreuve qui mériterait d'accueillir un peu plus de coureurs. Une chouette course avec un parcours très sympa malgré des conditions météo chaudes. Nous étions bien à l'ombre dans la forêt ! Le vainqueur termine en 37 minutes alors qu'il court habituellement en 34 minutes, Gilles finit en 41 minutes contre 37 d'habitude, Sébastien craque sur la deuxième boucle et finit en plus de 43 minutes. 42 minutes pour Charles, suivi par les jeunes cadets qui ont bien limité la casse. Allez, je pense que je reviendrai !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents