Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[15/06/2019] Foulées Briardes

Publié par David Gueudet sur 16 Juin 2019, 18:46pm

Catégories : #COURSE À PIED

L'an dernier, j'avais improvisé ma première participation aux Foulées Briardes dans la semaine précédent l'épreuve, en en découvrant l'existence par l'intermédiaire de Jeff. Cette année encore, je ne sais même pas à quelle date a lieu la course jusqu'au post Facebook de Jeff, qui présente la compétition. J'ai envie d'en être mais je ne suis pas certain que ce soit très raisonnable puisque la course se déroule le samedi soir, veille du Marathon de Marne-et-Gondoire auquel je participe.

Après avoir fait le 10km en 2018, Jeff prend part au 5km cette année avant, lui aussi, de prendre le départ du Marathon MEGA le lendemain. Je suis bien tenté, quand même. Vendredi soir, il est clairement fort probable que j'aille à Brie-Comte-Robert 24 heures plus tard. La décision est définitivement prise lorsque Julie, en pleines révisions BAC, se décide à m'accompagner pour courir elle aussi le 5 kilomètres afin de se changer un peu les idées. Après le boulot puis le passage des plumes des jeunes badistes chellois, direction Brie, donc !

Nous arrivons sur place un peu avant 19h pour un départ du 5km prévu à 20h00. Nous nous inscrivons avant de prendre le temps de repérer le début du parcours puis de nous préparer à la voiture, après avoir croisé Jeff qui vient d'arriver. Il fait moins chaud que l'an dernier mais nous n'allons pas avoir froid. Ce sera donc cuissard court et tee-shirt avec la casquette sur la tête et mes chaussures Kalenji Kiprun Fast aux pieds. Dossard numéro 72 accroché au tee-shirt, je suis prêt.

Grand merci à Jeff et "sa Julie" pour les photos !

Grand merci à Jeff et "sa Julie" pour les photos !

Nous assistons à l'arrivée de la course enfants avant de nous échauffer légèrement. Je ne me sens pas particulièrement en grande forme donc je suis un peu fainéant mais je ne veux pas non plus partir complètement à froid car je sais que je peux faire un bon temps sur ce parcours (18'27 l'an dernier).

Il est ensuite temps de se placer sur la ligne de départ. Nous serons en petit effectif mais un poil plus nombreux que l'an dernier (27 au départ contre 23 en 2018). Je jette un coup d'oeil aux concurrents, nous ne devrions pas être très nombreux à jouer les premières positions à priori. Il y a quelques jeunes athlètes de Moissy-Cramayel, quelques locaux et Jeff, bien sûr.

[15/06/2019] Foulées Briardes

La course

Contrairement à l'an passé, le départ est bien donné à l'heure cette fois, au coup de pistolet de Monsieur le Maire de Brie-Comte-Robert. Je me place évidemment en première ligne, prêt à en découdre. Je ne veux pas me mettre dans le dur vis-à-vis de demain mais je sais que je peux envoyer un peu sur 5 kilomètres sans le payer plus que cela. Pour autant, je ne m'affole pas et je me cale dans la foulée de deux jeunes minimes de Moissy-Cramayel qui partent vite. D'ailleurs, j'entends le premier constater ce départ trop rapide pour lui alors que c'est une allure qui me convient, c'est plutôt bon signe.

La première ligne droite, elle est longue et relativement difficile car elle se fait en faux-plat montant mais avec la fraîcheur du début de course, je ne m'inquiète pas car je sais que la suite du parcours sera très roulante. Je jauge un peu le niveau de mes adversaires, en tête de course, avant de passer en tête un peu avant le passage du premier kilomètre, tout au bout de la ligne droite, lorsque nous faisons le tour du rond-point. C'est parti, à moi de gérer mon effort pour résister à mes poursuivants désormais.

Je prends le virage bien à la corde avec une bonne foulée, ce qui me permet de faire un petit écart et de prendre quelques longueurs d'avance, à l'attaque du court faux-plat descendant. Me voilà dans le sillage du vélo ouvreur qui m'indique à l'aide du bras le moindre petit renfoncement de la route. Qu'il ne s'inquiète pas, je sais où je mets les pieds mais c'est sympa de sa part. Maintenant, je suis en mode solitaire, je ne regarde pas derrière moi et je tente de garder mon rythme voire d'accélérer un peu. Je croise Jeff qui est parti plus raisonnablement et m'indique que j'ai fait le trou puis Julie qui m'encourage.

Les minutes qui suivent sont assez grisantes car je me retrouve dans une situation nouvelle, c'est la première fois que je mène une course et je ne sais pas du tout si je vais avoir les jambes et la tête pour tenir jusqu'au bout. Même si le niveau est moins relevé que l'an dernier, il y a tout de même quelques coureurs capables de me devancer aujourd'hui. Je ne calcule pas beaucoup et je fonce, en marquant bien ma respiration pour ne pas avoir de soucis. J'ai très vite la gorge sèche et soif mais ça tiendra jusqu'au bout, j'ai bu avant la course.

La course se fait quasiment intégralement sur le bitume, sur un parcours sympa car il y a pas mal de virages après la première longue ligne droite. Du coup, les kilomètres défilent plutôt bien même s'ils me semblent longs, à mener ainsi la course. Je finis par me retourner vers la mi-course pour constater la situation. Ce n'est pas si rassurant car je suis bien seul mais j'ai quelques concurrents aux trousses dont 2 qui m'inquiètent car ils ne lâchent rien. En me retournant à plusieurs reprises (mais le moins possible), j'ai la sensation de ne rien grappiller sur eux voire de me faire légèrement reprendre par moments. Mais globalement, je stabilise bien l'écart.

Je ne le sais pas à ce moment-là car le plus jeune des deux ne porte pas de tee-shirt du club mais les deux sont des locaux, du Senart Combs Brie Athlétisme. Un minime et un V1, pas la même génération ! C'est le minime qui devance le plus ancien, à ce moment-là.

Le passage du troisième kilomètre est mon moment préféré puisque nous empruntons un petit chemin où je relance bien. Nous quittons le bitume quelques mètres et ce n'est pas pour me déplaire, après 3 bornes sur la route. Nous débouchons sur la route que nous avons emprunté au départ mais nous tournons à 180°C sur la droite pour nous en éloigner une nouvelle fois. Le circuit ne couvre pas une grande surface, ça doit être plus simple d'organisation car il n'y a pas beaucoup de routes à bloquer.

[15/06/2019] Foulées Briardes

J'en profite pour remercier les bénévoles et spectateurs pour leurs encouragements et leur rôle joué dans la réussite de cette course ! Peu de participants mais tout de même une belle épreuve que je recommande.

Je poursuis ma course en solitaire, avec un peu de marge mais je me concentre sur mon allure et pas sur mes poursuivants. Eux m'ont en ligne de mire, c'est un avantage mais je fais en sorte qu'ils n'espèrent pas me rattraper en ne ralentissant pas. Moi, j'ai le vélo ouvreur en repère juste devant moi et un peu plus loin, la moto ouvreuse de la police. Je tiens bon, le plus dur est fait, il reste moins de 2 kilomètres, ça sent bon !

Je suis dans une phase de résistance totale là, le visage bien grimaçant, je sers les dents pour tenir jusqu'au bout mais les jambes répondent plutôt bien. La tête aussi car il n'est pas question que j'ai mené pendant toute la course pour me faire griller à la fin. Dernier coup d'oeil derrière, je constate que la situation n'a pas bougé avec mes deux poursuivants toujours à distance raisonnable, je ferai le dernier kilomètre sans jamais regarder derrière. Le panneau indiquant le passage du kilomètre 4 est très agréable à voir, plus qu'à finir !

Nous continuons pour revenir à deux pas de la ligne d'arrivée avant de faire un détour sur la gauche pour les dernières centaines de mètres plutôt favorables. J'ai le sentiment que le dernier kilomètre ne fait pas vraiment 1000 mètres, je pense qu'il y a un peu moins mais peu importe, c'est même plutôt positif pour moi sur cette fin de course, j'ai moins de temps de course à tenir. Je ne lâche rien, j'attaque l'ultime portion à grandes enjambées car c'est une belle descente bien roulante que je connaissais.

[15/06/2019] Foulées Briardes

Derniers encouragements des spectateurs, dernier virage serré sur la droite - bien que je le prenne plutôt large - et dernière ligne droite, je file vers mon premier succès au scratch sur une course !! C'est fait, je franchis la ligne, vainqueur ! Quel bonheur après un rude effort. J'améliore mon chrono de 2018 de 29 secondes ! 17 minutes et 58 secondes ! 1er sur 27 ! Je garde un doute sur la distance de l'épreuve, j'ai la sensation qu'il y a un peu moins de 5 kilomètres mais en tout cas, c'est le même parcours que l'an dernier donc je gratte près de 30 secondes sur mon chrono déjà très satisfaisant de 2018.

Tandis que je réponds aux questions du speaker au micro, mes poursuivants en finissent avec la deuxième place du V1 Patrice en 18'14 et la troisième place de son coéquipier Brice, seulement minime, qui finit dans mon temps de l'an dernier en 18'27. Jeff finit 5ème au scratch et 3ème V1 en 18'55, au sprint devant un autre V1 ! Puis je pars en sens inverse du parcours pour retrouver Julie qui en termine de sa très belle course : 13ème en 24'10, 2ème féminine devant deux filles qu'elle a dépassées sur la fin de course, bravo !

Evidemment, je termine du coup 1er senior également mais nous n'étions que 2 (!) et Julie est 1ère Junior mais elle était seule de sa catégorie. Après un petit ravitaillement, nous assistons ensuite au 10km car nous aurions voulu rentrer de bonne heure pour dormir suffisamment avant le Marathon MEGA mais les podiums auront lieu après la course. Nous encourageons durant toute l'épreuve Pierre-Edouard de l'USTA qui termine 2ème de la course : 3 podiums pour Torcy ce soir !

Petite déception au moment des podiums car la cérémonie est organisée un peu à l'arrache, sans podiums scratch mais seulement des podiums par catégories, dommage pour une fois que je suis 1er mais Julie et moi gagnons tout de même chacun un trophée et montons sur la boîte !

[15/06/2019] Foulées Briardes
[15/06/2019] Foulées Briardes[15/06/2019] Foulées Briardes
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents