Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[2019] Les soirées de Saint-Maur

Publié par David Gueudet sur 15 Juillet 2019, 16:26pm

Catégories : #ATHLETISME

[2019] Les soirées de Saint-Maur

Mercredi 29 mai 2019

Une semaine et demi après ma première participation aux Interclubs avec l'US Torcy Athlétisme, nouvelle découverte ce mercredi soir avec les Soirées de Saint-Maur. Tous les mercredis jusqu'à la mi-juillet se déroulent à Saint-Maur des épreuves de demi-fond dont certaines sont même le support de championnats départementaux ou régionaux. 

C'est l'occasion pour moi de prendre part à un nouveau 3000 mètres steeple après ma première plutôt réussi à Gagny lors des Interclubs. Je n'ai pas vraiment l'occasion de m'entraîner pour en amont mais je suis motivé pour en découdre sur une discipline qui peut vraiment bien me convenir. Quelques jours avant l'épreuve, j'achète des pointes que je porterai pour la première fois à l'occasion de cette course. Ce n'est pas idéal mais je n'ai pas trop le choix.

Pour cette découverte des soirées de Saint-Maur, Julie m'accompagne et nous emmenons aussi Julien, un triathlète licencié au club de l'USTA qui va lui aussi participer au 3000m steeple ce soir. Nous récupérons nos dossards à notre arrivée sur place vers 20h00. Nous assistons aux premières épreuves de la soirée avant de commencer à nous échauffer. Mes sensations sont plutôt bonnes avec les pointes, je ne devrais pas appréhender le franchissement des barrières.

3000m steeple

A 21h00, c'est le départ de la première série qui est donné. Les athlètes qui y prennent part sont bien plus rapides que nous. Cela se gagne en à peine plus de 9 minutes et le dernier finit en 11'25. Il faut dire que la course est le support des Championnats Départementaux du Val-de-Marne et de Paris. Julien et moi sommes dans la deuxième série. 

Contrairement à l'autre jour, je suis cette fois complètement à l'intérieur pour le départ puisque je suis le premier de la liste des engagés. Dès le coup de pistolet, je laisse filer les plus rapides mais je me positionne "dans le paquet". J'ai repéré deux jeunes de l'Haÿ les Roses qui n'ont fini que quelques secondes devant moi à Gagny mais je sens que je n'ai pas le jus pour les suivre sur le début de course donc je les laisse partir. Nous sommes 12 dans cette série, je me trouve en milieu de groupe sur le premier tour de piste.

Pas de soucis, je gère bien mes premiers franchissements de barrière, en posant le pied à chaque fois mais sans perdre de temps. Sur la deuxième barrière, nous nous touchons légèrement au niveau des bras avec un jeune concurrent du VGA Saint-Maur mais pas de problème, nous nous excusons mutuellement.

Cependant, c'est aux abords de la première rivière que les choses se gâtent. Juste avant le premier franchissement de la fosse de steeple, un jeune athlète de l'US Fontenay accélère et vient se caler juste devant moi, avant la barrière ! Coupé dans mon élan, j'effectue un saut catastrophique qui me fait atterrir au beau milieu de la rivière, les deux pieds en même temps... La relance est délicate, je suis trempé et un peu énervé.

Les 400 mètres suivants sont mitigés et je passe la rivière tout aussi mal que la première fois pour mon deuxième franchissement. Je manque de confiance et de jus, c'est rageant. Heureusement, c'est à ce moment-là que je vais commencer à entrer dans ma course, à l'issue du premier 1000 mètres tout de même couru en moins de 4 minutes.

Les 2000m suivants sont très corrects, je réussis tous mes franchissements de barrières, je double un autre jeune de Fontenay tandis que personne d'autre ne me double. Chaque rivière est passée en ne mettant que mon pied gauche dans l'eau, les relances sont bonnes, je suis reboosté. Tout va bien, je ne suis pas dans une grande forme mais j'effectue une suite de course réussie. Dans le dernier tour, je passe deux barrières sans poser le pied dessus, ce que j'ai déjà fait 1 ou 2 fois précédemment dans la course. J'ai l'impression que cela nécessite un peu plus d'énergie mais ça passe bien, un élément à travailler à l'entraînement.

Je négocie bien la dernière rivière, dernière barrière puis j'accélère dans la dernière ligne droite. Je ne finis pas loin du concurrent de Saint-Maur mais je pensais qu'il lui restait un tour. J'aurais sans doute essayé d'aller le chercher autrement mais tant pis. Je suis assez déçu de mon chrono mais dans les conditions de ma course, cela reste satisfaisant. Je finis 8ème sur 12 en 11'48"97. Julien termine lui 11ème en 12'20"17, nouveau record personnel.

800 mètres

Un peu frustré de ce début de course chaotique, sentant que j'ai de l'énergie et curieux de voir ce que je vaux sur du plus court, je m'inscris pour le 800m juste après mon arrivée sur le steeple. La course a lieu plus tard dans la soirée et je ne serai pas le seul torcéen engagé sur cette distance. 

Du coup, c'est après le 5000m féminin, les 4 séries de 5000m masculin et le 800m féminin que se déroulent les séries du 800m masculin, vers minuit ! Je le sens, je ne vais pas faire de miracle sans entraînement et avec la fatigue de la journée mais physiquement, tout va bien. Il y a 3 séries pour le 800m et tous les torcéens sont dans la même, la troisième ! Ce sera donc un match entre Chartres et Torcy.

Inexpérimenté, je suis pourtant largement le plus âgé de la série puisqu'il n'y a que des cadets à l'exception d'un espoir.. Le coup de vieux ! Même le concurrent non-partant est un cadet. Nous serons donc 7 dans cette série finalement : Enzo, Erwan et Florian de l'USTA, en plus de moi, face à 3 jeunes de Chartres (Paul, Pierre et Alexandre).

Cette fois, à l'inverse du steeple, je suis complètement à l'extérieur puisque je suis le dernier de la liste des engagés, sans la moindre référence sur 800 mètres. Dès le départ, 3 athlètes prennent les devants : Paul, Pierre et Enzo. En embuscade, je suis dans la foulée d'Erwan et je devance Florian et Alexandre pendant 300 mètres, bien dans le groupe. Evidemment, je suis parti trop vite mais je le savais et j'ai préféré y aller au feeling.

A 100 mètres de la ligne d'arrivée, les 3 de devant se sont détachés, Erwan aussi et du coup, Florian me dépasse et prend rapidement quelques longueurs d'avance. Il a du jus ! Au passage sur la ligne, à un tour de l'arrivée, j'ai de mon côté un petit coup de pompe. C'est encore plus dur quand Alexandre me double et que je me retrouve bon dernier de la course, ce qui est pourtant tout à fait logique.

Pendant 150 mètres, j'ai du mal à savoir ce qu'il me reste d'énergie donc je calme le jeu et laisse filer tout le monde alors qu'en fait, j'ai encore du jus ! Ce n'est qu'à 200 mètres de l'arrivée que je me pousse un peu à en remettre une couche. Je grignote quelques mètres sur Alexandre dans le dernier virage mais c'est trop tard. Mon finish est très correct avec 100 derniers mètres plutôt efficaces mais je ne parviens pas à revenir et j'échoue à moins d'une seconde du jeune athlète de Chartres. Je suis 7ème en 2'23"29. Un chrono que je peux assurément améliorer avec un peu d'entraînement mais c'est pas trop mal pour une première. Cependant, je ne finis pas complètement dans le rouge donc j'aurais certainement pu ne pas finir dernier. Tant pis, ce sera pour une autre fois^^

[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur

Mercredi 05 juin 2019

Deuxième rendez-vous à Saint-Maur pour moi, une semaine après mon enchaînement 3000m steeple + 800m. Cette fois, je m'essaie sur 1500 mètres. Cependant, les conditions ne sont pas idéales ce soir pour deux raisons. D'abord, il fait un temps catastrophique puisqu'il pleut depuis plusieurs heures par phases donc la piste est détrempée. En plus, je suis un peu dans l'inconnue sur ma forme car il m'est arrivé une petite mésaventure la veille au soir : à une minute de la fin de la séance de Badminton Jeunes que j'encadrais à Croissy-Beaubourg, j'ai reçu un coup de raquette d'une élève en plein visage. Un choc peu violent mais une coupure quand même. L'accumulation de facteurs (coup, chaleur, fatigue, ...) m'a ensuite fait faire un petit malaise sans gravité mais ce n'est pas particulièrement la meilleure manière d'aborder une course.

1500 mètres

Je suis engagé dans la dernière série puisque j'ai annoncé 5 minutes en temps d'engagement. Ce sera mon objectif ce soir, essayer de descendre sous les 5 minutes pour mon premier 1500. Les quatre premières séries sont extrêmement rapides, j'aurais fini bon dernier. Après 45 bonnes minutes d'échauffement et d'attente sous la pluie, le départ approche enfin. Je n'étais pas hyper motivé en début de soirée mais j'ai envie d'y être maintenant ! Dernières accélérations et c'est parti.

Nous sommes 15 au départ de cette série. Seuls 2 noms me sont familier : Frédéric, un Master du club de Meaux qui réalise quasiment systématiquement des podiums sur des courses de plus longue distance (type 10km) et Liam, le petit jeune qui m'a coupé dans mon élan la semaine passée avant le premier passage de la rivière. Je le sais, ils seront bien plus rapides que moi.

Dès le départ, je laisse clairement filer tout le monde, plus ou moins volontairement. Je ne veux pas m'emballer donc surtout pas partir dans le paquet comme sur 800 mètres mercredi dernier mais j'ai aussi un temps de réaction particulièrement catastrophique sur le coup, ça promet...

Cependant, une fois le départ donné, je rentre rapidement dans ma course. Je m'accroche au groupe, à la corde puisque j'étais 6ème au départ en partant de l'intérieur de la piste donc j'ai encore des concurrents sur ma droite, qui commencent au couloir 2, le temps de se rabattre. Par conséquent, je ne suis pas dernier et je vais alors me retrouver devant 3 coureurs. L'un des 3 me dépasse au bout d'un peu plus de 200 mètres puis un autre un peu plus loin mais la différence d'allure entre ce concurrent d'Ivry et moi n'est pas importante.

Je passe une première fois sur la ligne d'arrivée, au bout de 300 mètres de course, en 52 secondes environ. Il reste alors 3 tours complets de la piste à parcourir. C'est là que la course commence vraiment et qu'il faut parvenir à stabiliser son allure. Je me cale dans la foulée de celui qui m'a dépassé en dernier et nous passons aux 500 mètres (1/3 de la course) en 1'29 / 1'30. Sur des bases de 4'30 donc mais je sais que ce sera plus, le départ d'une course est toujours plus rapide.

C'est le virage qui précède la dernière ligne droite qui est le plus dur à négocier car il est gorgé d'eau. Cependant, je me sens plutôt bien au niveau de ma foulée donc je tiens bon. Je passe la ligne une deuxième fois, au bout de 700 mètres en 2'09 environ (soit 400m en 1'17).

C'est le troisième tour de piste qui est le plus difficile pour moi car je commence à avoir du mal à tenir le rythme et surtout, je fatigue au niveau des bras... Il faut croire que le coach avait raison en analysant mon 800 mercredi dernier, je suis crispé au niveau des bras donc je ne cours pas relâché. J'essaye de me détendre un peu mais j'ai du mal à rester juste derrière Tony qui me devance. Je me retrouve désormais esseulé et je franchis pour l'avant-dernière fois la ligne d'arrivée avec quelques longueurs de retard sur le 13ème.

Ce qui fait plaisir, c'est que la cloche sonne et que cela ne fait pas si longtemps qu'elle a commencé à sonner (au passage du 1er de notre série, une vingtaine de secondes plus tôt). Et surtout, elle sonne à nouveau quelques instants plus tard puisque je ne suis pas dernier, il y a un concurrent derrière moi. J'ai préféré ne pas me retourner avant pour m'en assurer mais j'en ai maintenant la confirmation. 1100 mètres bouclés en 3'32 (soit un troisième tour en 1'23, 6 secondes plus lent que le précédent, logique).

Allez, c'est parti pour les 400 derniers mètres et plutôt avec le sourire qui remplace la grimace car je sens que j'ai encore un peu d'énergie, que je ne suis pas trop à la rue niveau chrono et que je ne ressens aucune douleur à la tête, ce qui restait ma crainte après le coup reçu la veille. Je tiens bon en gardant le coureur de l'US Ivry en ligne de mire, je sens qu'il est dans le dur mais il est loin devant quand même. Je vais avoir du mal à revenir ! Mais ça me motive du coup.

Je réalise une bonne ligne droite opposée à la ligne d'arrivée, un dernier virage très correct en pataugeant dans l'eau avant d'accélérer un peu dans les 60/80 derniers mètres. Sans que ce soit trop violent, je termine avec de bonnes enjambées pour franchir la ligne d'arrivée moins de 3 secondes après Tony et pas moins de 13 secondes devant le dernier, Bruno, de Montereau. Dernier tour de piste couru en 1'21, mieux que le 3ème, c'est pas mal, ça ! Au final, une gestion de course plutôt correcte pour une découverte.

Au classement, je suis donc 14ème en 4'53"55, un chrono qui me servira de repère la prochaine fois pour essayer d'améliorer ma performance, comme pour le 800m. C'est que ça défoule bien une course comme ça ! Et il ne faisait pas très chaud avant le départ alors qu'étrangement, après la course, j'ai bien chaud, héhé ! Je retrouve Julie dont j'ai entendu quelques encouragements pendant la course, malgré le vacarme environnant^^ Il y a de l'ambiance pendant les épreuves, c'est sympa comme atmosphère.

Mercredi 12 juin 2019

Et de 3 ! Troisième soirée de Saint-Maur consécutive pour moi ce mercredi et je l'aborde dans de meilleures conditions que la précédente. Le week-end a été chargé par un déplacement avec mon club de Badminton dans la Creuse à l'occasion du tournoi POUMBAD à Argenton-sur-Creuse où j'ai joué en Double Hommes dimanche et en Double Mixte lundi. Aucune conséquence physique, je suis plutôt en forme. En revanche, j'ai évidemment la fatigue de la journée de boulot mais il faudra faire avec.

Après avoir assisté aux finales régionales du 5000 mètres, place à ma course du soir, le 800m ! Ce sera mon deuxième après ma première tentative deux semaines auparavant dans la foulée du steeple (2'23). Les deux séries féminines se déroulent avant une très longue attente : en effet, il y a quelques soucis techniques et surtout 8 autres séries de 800 mètres masculines avant la mienne !

800 mètres

C'est évidemment dans la dernière série que je me retrouve. Et je suis même le dernier de la liste, c'est dire. Nous serons 9 au départ de cette dernière série et je m'élance aux côtés d'un autre coureur dans le couloir 5. Cette fois, nous ne partons pas tous ensemble depuis la ligne en courbe près de la ligne de départ mais bien dans les couloirs avec 100 mètres à faire à l'intérieur avant de nous rabattre.

Comme d'habitude sur cette distance, il y a essentiellement des très jeunes mais la moyenne d'âge est quand même plus élevée qu'il y a deux semaines. L'attente a été très longue et difficile à gérer pour rester chaud et concentré tout en assistant aux très relevées finales précédentes. Désormais, c'est à notre tour et je ne me sens pas prêt. Je ne suis pas entraîné pour, je me demande ce que je fais là. Mais je veux voir ce dont je suis capable et j'espère améliorer mon chrono de l'autre fois.

Allez, ça y est, c'est à nous. "A vos marques", nous avançons jusqu'à la ligne et le coup de pistolet du starter retentit ! Comme sur 1500m la semaine dernière, je laisse partir devant moi afin d'être sur de ne pas être gêné et de ne pas gêner le concurrent qui est dans le même couloir que moi donc mon temps de réaction est particulièrement mauvais mais ce n'est pas important, pour l'instant.

Je m'élance bien, les sensations sont plutôt bonnes au départ. Je ne savais pas si je resterai en fond de groupe pour gérer mon effort et accélérer progressivement ou si je me mettrais dans le paquet comme sur mon premier 800m et du coup, au feeling, je me retrouve au beau milieu du groupe avec 4 concurrents devant et 4 derrière. Je laisse cependant assez rapidement filer les 4 de devant mais je reste devant mes poursuivants, sans savoir que deux d'entre eux vont en fait assez vite être détachés et finir assez loin.

J'ai donc deux coureurs à mes trousses, je le sais grâce aux consignes que leur donnent leurs coachs mais je ne me retourne pas, je reste focalisé sur ma course. Je suis parti un peu vite mais je me sens bien, je gère mon allure. Je grimace un peu dans la dernière ligne droite du premier 400 mais je n'ai pas du tout le ressenti de l'autre fois où j'aurais pu m'arrêter là. Non, je suis bien, j'ai encore des jambes mais je ne m'affole pas, la course est encore longue. J'essaie de me relâcher un peu au niveau des bras et je poursuis sur ma lancée.

A la sortie du virage, mon poursuivant direct me dépasse, je ne cherche pas à résister, je ne connais pas son niveau, je le laisse faire et je ne m'accroche pas mais je le garde juste devant moi, à quelques pas car son rythme me convient plutôt bien. Derrière, je sens un peu la pression de mon autre poursuivant mais lui, je ne le laisserai pas passer. Je me sens capable de tenir. A 250 mètres de la ligne, je relance un coup, ça fait du bien !

Je finis plutôt fort avec un dernier virage bien négocié et une accélération dans la dernière ligne droite ! Je franchis la ligne bien émoussé : j'ai réussi ma course. Sans entraînement particulier, j'ai réussi à améliorer mon chrono de 8 secondes. Logique car j'avais un 3000m steeple dans les jambes l'autre jour mais ce n'était pas si simple que ça. Je suis très content de mon résultat : 6ème sur 9 en 2'15"50 ! Nouveau RP sur 800 mètres et un objectif sub 2'15 pour la prochaine fois mais ce n'est pas gagné ! Je ressens le besoin de m'allonger un peu sur la piste avant de rejoindre les tribunes, j'ai le goût de sang dans la bouche et le sentiment de m'être bien donné, c'est parfait.

[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur[2019] Les soirées de Saint-Maur

Mercredi 03 juillet 2019

Ultime soirée de Saint-Maur en 2019 pour moi puisque je ne participerai pas à la dernière, le 10 juillet, par manque de fraîcheur, malgré le 3000m steeple programmé. Du coup, je termine la saison par un 3000m ce mercredi 03 juillet.

3000 mètres

Peu de choses à dire sur cette course difficile disputée pendant la nuit avec un départ sur les coups de 0h55 tant les participants aux courses de la soirée ont été nombreux. Un record depuis plus de 15 ans. Des 800 et 1500 blindés avant 4 séries de 3000 mètres masculins pleines à craquer avec pas moins de 24 concurrents inscrits par course.

Du coup, à plus de 20 au départ, celui-ci se fait en deux couloirs. Un groupe conséquent part au niveau de la ligne habituelle tandis que nous sommes quelques-uns à nous élancer un peu devant mais dans les couloirs extérieurs.

Lorsque le départ est donné, je m'élance en meilleure position que d'habitude, dépassant rapidement les coureurs de mon couloir qui me précèdent car je trouve le départ un poil lent donc je prends la tête du groupe avant que nous nous rabattions vers nos autres adversaires. Je me retrouve ainsi en 6 ou 7ème position derrière le groupe de tête que je laisse rapidement s'envoler car le rythme est bien trop rapide pour moi sur cette distance.

C'est en à peine moins de 3'20 que je passe les 1000 mètres donc je sais à ce moment-là que l'improbable objectif de moins de 10 minutes est injouable pour moi aujourd'hui car mon état de fraîcheur n'est pas du tout optimal. A partir de là, je vais céder pas mal de terrains et me faire dépasser par pas mal de concurrents. Je tiens bon mais les deux kilomètres suivants sont très compliqués malgré tout.

Julie m'encourage à chaque tour, à 100 mètres de la ligne et je ne lâche rien, je serre les dents. Je conserve une allure correcte jusqu'au bout pour bien finir mon premier 3000 en 10 minutes 34 secondes et 64 centièmes, 13ème sur 22 coureurs au départ dont 20 finishers.

[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
[2019] Les soirées de Saint-Maur
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents