Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[01/05/2019] Foulées de l'amitié - Semi-Marathon en Duo

Publié par David Gueudet sur 1 Mai 2019, 13:47pm

Catégories : #COURSE À PIED

[01/05/2019] Foulées de l'amitié - Semi-Marathon en Duo

Le 1er mai, comme chaque année, ça rime avec les Foulées de l'amitié ! Cinquième participation pour moi puisque je suis fidèle au rendez-vous depuis 2015. Après deux participations sur le 5km (2015, 2017) et deux participations sur le Semi-Marathon en individuel (2016, 2018), je teste le dernier format possible, le relais.

Cette année, difficile d'envisager le semi en solo à fond malgré mes super sensations de l'an dernier (1h34 après un départ tranquille). J'avais adoré le nouveau parcours qui nous est à nouveau proposé cette année avec une modification sur la boucle pour qu'elle fasse 10,550 kilomètres. En effet, j'ai bouclé il y a 4 jours les 67,6 kilomètres du Grand Trail du Sonneur donc j'ai beau avoir bien récupéré, je ne suis pas non plus dans un état de fraîcheur optimal.

En plus, initialement, je ne pouvais pas prendre part à cette course qui me tient à cœur - puisqu'elle se déroule dans la ville où je travaille. Nous devions partir quelques jours à Dijon avec Julie pour fêter son anniversaire dans sa famille. Finalement, nous avons dû annuler et nous sommes alors repliés vers le Semi-Marathon en duo en tant qu'épreuve de préparation à l'Oxy Trail pour Julie. L'occasion de faire notre première course en équipe.

Mercredi 1er mai 2019

Après quelques jours de repos (juste un peu de marche et de vélo), direction la Montagne de Chelles ce mercredi matin pour aller chercher nos dossards. Nous arrivons vers 8h15 sur place. La météo est mitigée pour l'instant : il fait frais et il y a du brouillard. Cela devrait se lever dans les prochaines heures et les conditions devraient être top.

Nous croisons pas mal de connaissances parmi les bénévoles et les coureurs, ça fait toujours plaisir de voir pleins de têtes connues en amont d'une course. Nous récupérons nos dossards (le 295 pour moi, le 296 pour Julie) auprès d'une sympathique bénévole un peu perdue dans ses papiers. Difficile de se mettre en place mais ça donne le sourire, j'en profite pour dire un GRAND merci à tous ces bénévoles qui œuvrent pour que nous puissions profiter au mieux de l'épreuve !

Nous saluons quelques coureurs de la Team FunRun avec qui j'étais récemment sur l'Ekiden du PAAC, une coureuse croisée samedi à la Brie des Morin, Jérémy, président de l'USO Chelles et super organisateur des Foulées de l'amitié ou encore la maman de badistes que nous côtoyons régulièrement, bénévole aujourd'hui.

Nous filons ensuite à la voiture pour finir de nous préparer. Pour moi, aujourd'hui, ce sera exactement la même tenue que l'an dernier. Mon short blanc accompagné d'un tee-shirt à manches longues et un autre à manches courtes. Casquette Kikouroù sur la tête et par contre, aux pieds, mes chaussures Kalenji Kiprun Long.

En amont de l'épreuve, j'ai demandé l'autorisation à l'organisation pour courir le premier relais en solo et accompagner Julie sur le deuxième relais, ce qui m'a été validé à condition que je reste derrière elle et que je ne franchisse pas la ligne d'arrivée avec elle. Aucun soucis pour ça ! 21,1 kilomètres au programme pour moi, donc, si tout va bien.

A 9h00, le départ du 5km est donné. Logiquement, c'est Erwann Daniel de la Team FunRun 77 qui va s'imposer. Juste avant son arrivée, à 9h15, c'est le départ du Semi-Marathon qui est donné. Evidemment, les individuels et les équipes s'élancent en même temps, avec seulement les premiers relayeurs des duos.

Je retrouve là encore plusieurs connaissances dont Vincent et Augustin qui feront la course devant moi. Même s'ils font le complet, il ne me sera pas possible de m'accrocher à eux. Je croise aussi Eric, gérant du magasin Running Conseil Pontault-Combault et Marylin de la Team FunRun. Je le sais, Marylin fera 1ère en équipe mixte avec Nicolas, nous n'avons aucune chance de rivaliser avec eux.

Relais 1 - 10,550 kilomètres

C'est parti ! Nous nous élançons à vive allure depuis l'arche de départ en direction du Fort de Chelles devant lequel nous passons après être passés sur la ligne d'arrivée que nous repasserons tout à l'heure. Je me sens bien sur ce départ, sans échauffement pourtant. Du coup, je suis le rythme de la tête de course. Evidemment, je laisse les tous premiers s'éloigner devant. C'est déjà Pierre-Edouard qui prend les commandes, camarade de club à l'US Torcy Athlétisme ! Il remportera la course en à peine plus d'1h15 !

Vincent est dans le groupe, il finira lui en 5ème position en battant une nouvelle fois son RP. Il tient bien la forme ! Le seul qui est à ma portée pour l'instant, c'est Augustin que je garde un bon moment en ligne de mire. Nous attaquons la descente très pentue de la Montagne de Chelles dans laquelle je ne m'emballe pas tandis que plusieurs concurrents me dépassent.

Tout se tasse dès que nous retrouvons la piste cyclable en bas, en faux plat-montant. Là, je gère bien. Les sensations sont correctes. Je connais très bien ce début de parcours, je sais exactement ce qui nous attend. Le premier kilomètre est déjà avalé. Nous passons sous le tunnel et bénéficions déjà d'agréables encouragements des bénévoles. C'est le cas tout au long du parcours, pendant toute la course, merci et bravo à eux.

Virage en épingle à la sortie du tunnel et nous filons vers Bachelard. Tout va bien, le parcours est agréable et les conditions sont idéales. Je sens bien que je n'ai pas des jambes de feu aujourd'hui mais ça va. J'avance bien, vers la 15ème position du peloton. Nous passons derrière le Stade des Cheminots de l'Est, ce qui est symbolique puisque Julie et moi appartenons au club de Badminton des Cheminots de l'Est à Chelles.

Un peu plus loin, un bénévole de l'USO Chelles que je croise régulièrement m'encourage à mon passage puis je suis ensuite supporté par le père d'enfants à qui j'enseigne les Activités Physiques et Sportives à l'école Docteur Roux, ça fait plaisir. C'est ensuite une longue ligne droite sur le trottoir avant de retrouver les petits chemins derrière le Gymnase Gallais. Je gère ma respiration et je maintiens le rythme mais je sens que je vais avoir du mal à tenir jusqu'au bout. Je suis bien content de ne pas faire les 21,1 kilomètres en solo aujourd'hui.

Nouvelle ligne droite sur les trottoirs ensuite après avoir traversé la route puis nous poursuivons à travers les champs en direction de l'école Docteur Roux. Du colza tiens, ça me manquait depuis samedi !! Au bout, je zappe évidemment le ravitaillement car j'ai déjà dépassé la mi-boucle, il ne me reste plus que 5 kilomètres à parcourir à ce rythme.

Nous nous dirigeons désormais vers Mont-Châlats. Cette portion aussi, je la connais bien, je l'emprunte régulièrement pour mes trajets boulot ou avec les groupes d'enfants des Stages Sportifs VTT. Nous sommes encore passés là jeudi dernier. Allez, je gère sans problème la montée qui suit et nous amène jusqu'au Collège de l'Europe. Elle est assez longue mais en pente douce donc ce n'est pas violent.

En haut, la relance en descente fait du bien, elle permet de se relâcher un peu même si le bitume tape bien sur mes genoux. Je n'apprécie pas trop mais je n'ai pas à me plaindre, je suis plutôt bien physiquement. Après la traversée de la route, nous continuons sur la droite en légère descente sur la piste cyclable pour rejoindre la zone industrielle du centre-ville de Chelles.

Le passage dans la ZI n'est pas long et pas dérangeant mais c'est l'endroit où je subis le plus la course tout de même, le petit coup de mou aux 2/3 de la boucle. Mais je garde le rythme, je ne flanche pas. C'est là que le parcours change par rapport à l'an dernier. Plutôt que de longer l'aérodrome et de faire un passage dans le Bois des Coudreaux, nous restons sur la gauche et prenons le chemin qui nous emmène jusqu'à la sortie du Bois.

C'est un passage que j'apprécie même si j'aimais beaucoup la partie dans le Bois des Coudreaux. Elle n'est pas pratique donc je comprends amplement la modification qui permet en plus de retrouver la mesure réelle d'un semi-marathon alors que l'an dernier, nous avions fait un peu plus de 21,4 kilomètres. Je me fais rattraper par deux concurrents dans cette portion malgré le passage dans l'herbe dont je profite. Nous finissons ensuite par remonter vers la piste cyclable qui ramène vers la zone industrielle, en petite montée.

Tout va bien, je sais qu'il ne reste qu'un peu plus d'un kilomètre donc je tiens bon même si le rythme que je me suis imposé aujourd'hui est bien différent de celui de samedi. Au moins, je ne traîne pas même si les premiers sont déjà bien loin. Cependant, aucun relayeur ne m'a dépassé. Allez, retour dans la zone industrielle où nous franchissons le panneau indiquant le kilomètre 20. Tous les kilomètres sont indiqués, cela rythme bien ma course et ce sont de bons repères.

Eric Minguez de Running Conseil m'a dépassé mais je le garde à proximité en ligne de mire. Il est en reprise mais c'est tout de même un athlète costaud qui va boucler le semi en 1h30. C'est donc bon signe que je me trouve avec lui à ce moment de la course. Nous arrivons au pied de la montée finale où se trouve la maman des jeunes badistes chellois. Elle nous oriente vers la grimpette avec ses encouragements.

Allez, je la connais par coeur cette montée ! Je l'ai rarement grimpée à pied mais à vélo, je la monte souvent. C'est donc là que je décide de relancer car les concurrents devant moi sont à la peine, ils sont en gestion car ils ont encore 11 kilomètres à parcourir tandis que je suis en toute fin de course de mon côté. Je pousse fort sur les pieds jusqu'au bout, même dans la partie vraiment raide de la fin de montée et ça y est, 200 derniers mètres avant la ligne d'arrivée.

Je retire de mon bras le "brassard-témoin" qui sert à marquer le passage de relais, je prends le dernier virage et je cherche Julie des yeux. C'est bon, elle est bien là. Je jette un coup d'oeil au chrono au passage, je finis ma boucle en moins de 45 minutes, parfait ! C'est tout ce que je pouvais espérer aujourd'hui. Je transmets le brassard à Julie en bout de course et je ralentis nettement pour trottiner tranquillement tandis que Julie s'élance.

Grand merci aux bénévoles pour les photos en course !Grand merci aux bénévoles pour les photos en course !

Grand merci aux bénévoles pour les photos en course !

Relais 2 - de 10,550 à 21,100 kilomètres

Il me faut quelques secondes pour me remettre de mon effort, soutenu dans la montée. Je laisse un peu Julie s'éloigner en prenant un morceau de pomme et une bouteille d'eau au ravitaillement d'arrivée tenu par la très organisée équipe RRT, comme l'an dernier. Je bois un coup et je trottine à nouveau en mangeant un bout de pomme mais je n'ai pas vraiment faim. La mission désormais, c'est de rattraper Julie.

J'ai quand même un peu puisé sur la première boucle, je le ressens. C'est dur de prendre un nouveau rythme et de changer subitement ma foulée. Mes genoux le subissent un peu mais ça va le faire. Je finis par rejoindre Julie pour l'accompagner sur ses 10,550 kilomètres de course.

Julie adopte un rythme très correct sur ces premiers kilomètres, une allure qu'elle est capable de tenir pendant toute la course. Elle n'est pas en forme olympique mais elle va bien aujourd'hui, malgré un point de côté gênant sur le début de course. C'est juste après le franchissement du virage en épingle à la sortie du tunnel, après moins d'1,5 kilomètre que Nicolas nous dépasse déjà, comme une fusée mais en ne manquant pas de nous encourager au passage. La première équipe mixte s'envole...

[01/05/2019] Foulées de l'amitié - Semi-Marathon en Duo

Ensuite, c'est une longue portion de course où seuls les individuels qui me poursuivaient nous dépassent. Pas de trace de la moindre équipe pendant près de 5 kilomètres. Près de Bachelard, Julie part sur la droite sur le bitume alors qu'il faut aller tout droit sur le chemin. Oui je sais, ce n'est pas l'orientation ton fort alors je vais te guider ma Julie ! :-P

Ce n'est que lorsque nous arrivons à travers les champs vers Docteur Roux que deux équipes masculines de la Team FunRun nous dépassent enfin ! A la mi-boucle. C'est qu'elle assure bien ma coéquipière ! Allez, direction Mont-Châlats. Juste avant la montée, Julie ressent une gêne entre l'épaule et le cou. Elle s'arrête quelques secondes pour s'étirer un peu et repart.

Nous attaquons la montée tranquillement, Julie gère bien. Elle ne marque une pause que vers la fin de la grimpette, l'occasion pour elle de boire un coup. Pour cela, il lui faut s'arrêter un peu pour bien reprendre son souffle. On repart en marchant sur quelques mètres puis c'est reparti. Allez, on attaque la dernière partie de la course maintenant.

Julie garde une allure très régulière sur toute la suite de la course, de la traversée de la zone industrielle au chemin près des Coudreaux. Nous continuons de nous faire dépasser par des individuels mais la différence de vitesse est nettement moins grande que précédemment. Ce n'est que lorsque nous nous retrouvons à nouveau dans la zone industrielle que la troisième équipe masculine nous dépasse, dans le dernier kilomètre.

Je le sais, la dernière montée, elle va être dure pour Julie mais je fais tout pour la motiver à tenir, je l'encourage et la félicite pour ce qu'elle a fait jusque-là ! C'est vraiment très très bien. Ce qui est marrant, c'est que pendant toute la course, la progression de Julie a été accompagnée d'encouragements de bénévoles et spectateurs lui précisant sa place chez les féminines. Alors, ce n'est pas exact car elle est en équipe mais ça a bien rythmé son épreuve. La première fille l'a dépassée vers le quatrième kilomètre, la deuxième un peu plus tard et voilà la troisième qui revient dans ces dernières centaines de mètres.

Après un bon début de montée, Julie n'en peut plus, elle a besoin de s'arrêter pour marcher car elle ne se sent pas bien. C'est là que la vainqueur de l'an dernier, sociétaire du club de l'US Roissy Athlétisme, nous reprend. En la voyant, Julie a un coup de boost en ne voulant pas la laisser passer donc elle relance mais elle ne peut pas tenir tout du long. Une fois la première partie de la montée passée, il reste un bon petit raidard pas très long mais pentu. Julie est obligée de marcher à nouveau.

Une fois en haut, elle parvient à relancer, je l'encourage au maximum en marchant et en la laissant s'éloigner pour la laisser finir la course toute seule. Je ne recours qu'un peu après pour voir le chrono à son franchissement de la ligne d'arrivée.

[01/05/2019] Foulées de l'amitié - Semi-Marathon en Duo
[01/05/2019] Foulées de l'amitié - Semi-Marathon en Duo

Le résultat

Au final, nous bouclons les 21,1 kilomètres de ce Semi-Marathon des Foulées de l'amitié de Chelles en 1 heure 46 minutes et 50 secondes !

Nous terminons à la cinquième place par équipes au scratch (sur 14) et deuxième équipe mixte (sur 8) avec presque 10 minutes d'avance sur la 3ème ! Un super résultat pour nous, loin des intouchables équipes de la FunRun77. Malheureusement, seule déception de la journée, nous apprendrons ensuite que seule la première équipe mixte est récompensée. Pour la course réalisée par Julie et notre course d'ensemble sur ce parcours exigeant, je pense que nous avons mérité cette deuxième place et un podium aurait fait très plaisir. C'est donc très dommage pour nous mais c'est ainsi.

Au niveau individuel, j'ai terminé ma boucle de 10,550 kilomètres en 44 minutes et 35 secondes. De son côté, Julie termine sa boucle en 1 heure 02 minutes et 15 secondes. Un chrono très honorable pour sa deuxième course de plus de 10 kilomètres seulement ! 

 

Nous profitons de l'après-course en discutant avec de nombreuses connaissances dont Jérémy, l'organisateur de la course, très à l'écoute des coureurs et qui nous demande notre ressenti. Eh bien, c'était franchement parfait ! Le village est très sympa, les bénévoles au top, le parcours impeccable (à mes yeux en tout cas ! et qu'elle est bien cette dernière montée ! Comment ça tout le monde n'est pas d'accord !?). Avec des conditions optimales, c'est une vraie réussite. Cela mériterait d'attirer encore plus de coureurs. 

Le seul point négatif pour nous, c'est de ne pas être récompensés pour notre chouette course que nous bouclons à la deuxième place par équipes mixte, derrière une équipe juste impossible à aller chercher. Nous finissons 10 minutes devant la troisième équipe mixte suivis de plusieurs autres.

Et je pense aussi qu'il pourrait y avoir bien des améliorations pour la tenue des courses enfants et qu'il y a moyen d'en attirer bien plus à Chelles !! Il faut faire plus de pub. J'ai essayé d'en motiver la semaine dernière lors de notre passage sur la Montagne de Chelles avec le groupe de VTT des Stages Sportifs mais ça n'a malheureusement pas fonctionné.

[01/05/2019] Foulées de l'amitié - Semi-Marathon en Duo
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents