Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[22/07/2018] Trail estival du Val de Marne

Publié par David Gueudet sur 22 Juillet 2018, 15:56pm

Catégories : #COURSE À PIED

Trail estival du Val de Marne

La Queue-en-Brie (94)

A partir de la mi-juillet, les courses en région parisienne sont très rares jusqu'à la fin août. C'est pourquoi j'ai participé l'an dernier à ce Trail estival du Val de Marne sur lequel je reviens cette année. L'an passé, j'ai de très bons souvenirs du parcours et de mes sensations mais malheureusement, l'organisation avait connu quelques soucis de débalisage, de sécurité et de chronométrage puisque nous n'avions eu ni classement ni chrono. Je reviens tout de même en 2018, faisant confiance aux organisateurs pour que ce soit davantage une réussite cette fois.

En guise "d'échauffement", j'ai fait un petit OFF en fin de semaine sur une boucle de 1,5 kilomètre sur la Butte de Montassis du côté de Penchard. 74 kilomètres parcourus à pied entre le jeudi soir et le vendredi soir aux côtés principalement de Roger et Luca en reprise de la course (l'un après plus d'un an et demi d'arrêt et l'autre après 3 semaines).

[22/07/2018] Trail estival du Val de Marne[22/07/2018] Trail estival du Val de Marne

Ce dimanche matin, je pars en direction de La Queue-en-Brie sur les coups de 8h30. Un quart d'heure de route et me voilà déjà au Parc des Marmouzets où s'organise l'épreuve du jour. En allant récupérer mon dossard, je croise déjà Jeff qui part s'échauffer, dossard 2 sur le maillot. De mon côté, ce sera le numéro 24. Sur le retour, je croise cette fois Bastien, ancien camarade de classe à l'Université. Comme chaque année, il s'aligne sur la Marche Nordique et je le chambre par rapport au bruit qu'il fait avec ses bâtons. Direction la voiture pour terminer de me préparer.

Il fait beau et chaud en ce 22 juillet donc ce sera évidemment du court en vêtements avec mon cuissard et mon tee-shirt de l'Oxy Trail de cette année. Casquette sur la tête et aux pieds, j'ai choisi de mettre mes chaussures de Trail, les Kalenji Kiprun XT6. Je sais que le terrain est roulant mais aussi qu'il y a des endroits relativement accidentés donc je joue la sécurité en ne mettant pas mes chaussures de route.

Je pars ensuite vers la ligne de départ où je retrouve à nouveau Bastien et Jeff. Pas forcément très frais, je préfère ne pas m'échauffer pour garder de l'énergie d'autant que je ne compte pas partir très vite. Nous écoutons le briefing de l'organisation qui nous donne quelques indications importantes par rapport au parcours et au balisage puis, à 10h00, c'est parti !

[22/07/2018] Trail estival du Val de Marne

Avant le départ, ma stratégie de course est simple, ça va être d'essayer de suivre Jeff qui fait le format court comme moi. La distance annoncée est de 10,5 kilomètres, je pense avoir les moyens de courir à ses côtés sur ce type d'épreuve. Cependant, le début de course est difficile car Jeff part fort et j'ai vraiment du mal à m'accrocher mais je tiens bon, imaginant qu'il va baisser un peu de rythme prochainement. Après deux premiers kilomètres bien dynamiques dans les bois avec quelques virages sympas, je rejoins Jeff dans une ligne droite où il me confirme qu'il est peut être parti un peu vite.

Nous sommes alors en chasse derrière plusieurs concurrents mais nous levons un peu le pied pour ne pas nous griller, jusqu'à ce que nous rejoignions un single au beau milieu d'un large chemin mais où le passage se fait sur une monotrace. Là, je suis plus à l'aise, je vais mieux parce que les jambes ont un peu chauffé désormais donc je m'élance devant Jeff à un bon rythme. Ce dernier essaie de rester à un ou 2 mètres mais il ne parvient pas à suivre. De mon côté, je ne réfléchis pas, j'ai de bonnes jambes donc je file.

Ensuite, après une courte portion de transition, nous retrouvons un single dans les bois et celui-ci, l'organisateur nous a prévenu avant la course, il se fait sur un chemin... qui n'en est plus vraiment un. En effet, il n'est plus entretenu depuis plusieurs années donc nous devons nous frayer un chemin dans la végétation qui a pris le dessus. Là, je suis complètement en apnée mais je fonce à grandes enjambées. Le chemin tourne souvent, n'est pas très régulier et il est impossible de voir où l'on met les pieds mais c'est très chouette, je me régale même si ce n'est pas évident.

Dans cette portion, je suis absolument seul puisque je perds de vue ceux qui me précèdent et avancent donc bien et derrière, j'ai fait le trou. A la sortie du single, je calme un peu le jeu sur le léger faux-plat sur chemin roulant pour récupérer car il fait chaud donc il n'est pas simple de bien respirer. Je suis revenu près d'un coureur du PAAC qui m'avait dépassé en tout début de course, il semble un peu en difficulté. Je n'ai de mon côté aucun repère kilométrique donc je ne veux pas me mettre dans le rouge malgré de plutôt bonnes jambes. Du coup, je gère les kilomètres qui suivent, sur des chemins qui le sont moins favorables, moins accidentés.

Au passage, le balisage est absolument parfait cette année, il me semble qu'il y a très peu de chance de se tromper. Le parcours est très chouette, j'adore toutes ces parties plus techniques bien que ce soit très plat. Je m'y régale. J'aime beaucoup moins les longues lignes droites du Parc mais elles permettent de relancer un peu l'allure et certains y sont plus à l'aise. Un grand merci à l'organisation pour ce beau parcours en tout cas.

En fin de course, je me refroidis un peu en baissant en intensité puisque nous sommes à l'ombre alors que j'ai beaucoup transpiré jusque-là. Je recolle aux talons du coureur du PAAC mais je ne le passe pas car je commence à être un peu juste et c'est alors qu'un grand coureur en noir nous rattrape et me dépasse. Je l'entendais revenir depuis un bon moment avec sa respiration très prononcée. Je reste pas loin des deux coureurs que je garde en ligne de mire mais je ne cherche pas à les rejoindre car mon rythme me convient bien.

Ultime virage et voilà, je franchis la ligne d'arrivée, je termine ma 100ème course (sur 102 départs pris [abandons sur la Petite Origole en 2015 et le Parcours des Crêtes en 2017]). Je finis à la 10ème position en 40 minutes et 47 secondes pour environ 9,3 kilomètres au lieu des 10,5 annoncés. Pas mal sur un parcours varié et assez accidenté par endroits comme celui-ci, bien que très plat. Je termine une petite minute devant Jeff et juste derrière les 8 et 9èmes de la course.

Je récupère comme tous les concurrents un petit trophée (sympa, je vais en faire une collection si je reviens chaque année car il est différent à chaque fois) et un petit sac-ravitaillement. Je félicite Jeff à son arrivée pour sa belle performance peu de temps après sa reprise après quelques mois sans courir à cause de ses pépins physiques. Retour à la maison ensuite avec une sortie "récupération active" l'après-midi en forêt à VTT avec mon frère. 60 kilomètres très agréables avec cette météo parfaite.

Prochaine course, La Roue Fertoise dans deux semaines, sur les 6 kilomètres sur le circuit automobile de La Ferté-Gaucher.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 22/07/2018 18:57

j'y étais également, je confirme une course très sympa.

David Gueudet 22/07/2018 19:00

Sur quelle distance ? C'est une belle épreuve en effet, bien placée au calendrier :-)

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents