Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[18/03/2018] 10km de Magny-le-Hongre

Publié par David Gueudet sur 18 Mars 2018, 12:42pm

Catégories : #COURSE À PIED

[18/03/2018] 10km de Magny-le-Hongre

Il y a des moments comme ça où sur un coup de tête, on se lance au dernier moment sur une course. Ce n'est pas la première fois que je le fais mais, deux jours après la Verticale de la Tour Eiffel, me voilà fortement démangé par une envie de prendre part à une nouvelle épreuve, à une semaine du Trail d'Auffargis. Après avoir coaché au Championnat Départemental Jeunes de Badminton toute la journée de samedi, je regarde s'il y a des courses à proximité le dimanche... Je découvre alors que va se dérouler le 10km de Magny-le-Hongre, notamment parrainé par Eric Leblacher. Ne trouvant pas beaucoup d'infos sur la course, je m'assure pouvoir participer en lui demandant s'il est bien possible de s'inscrire sur place, c'est OK !

Me voilà donc parti pour courir 10 kilomètres sans connaître le parcours puisque je participe à cette course pour la première fois, dans l'inconnue totale au niveau de mes sensations puisque sans préparation du tout et même pas trois jours après la Verticale, alors que ma dernière épreuve sur cette distance s'était moyennement déroulée sur le plan physique. En effet, le 31 décembre dernier, j'ai fini à la peine la Corrida de Houilles en 44 minutes et 41 secondes. Il y a un peu plus d'un an, je battais mon record personnel sur 10 kilomètres en 39 minutes et 54 secondes aux Foulées de Vincennes mais ça, c'est déjà loin désormais.

L'avant-course

De toute manière, je n'ai aucun objectif à part me faire plaisir et courir un peu à l'approche d'une course exigeante prévue pour le week-end prochain : 42 kilomètres et 1500 mètres de dénivelé positif à Auffargis quand même ! Je prévois de partir tranquille et, si les jambes répondent bien, d'accélérer progressivement.

C'est sous la neige que je me rends à Magny-le-Hongre ! Nous sommes le 18 mars, nous avons eu presque 20 degrés dans la semaine mais la météo a complètement changé et ce matin, le décor est blanc et il fait froid : à peine 0°C au thermomètre ! Pas de quoi bouleverser ma motivation qui est pleine ce matin. Je stationne à quelques centaines de mètres du gymnase où j'étais il y a tout juste une semaine pour les Championnats Départementaux Seniors de Badminton (avec un succès en Double Hommes série 4 bis !).

Je m'inscris donc sur place, sans aucun problème. Malgré le temps, il y a du monde ! C'est la treizième édition donc les habitués sont au rendez-vous alors que c'est une découverte pour moi. Je croise Benoît Ponton qui est à l'animation et que je salue puis Eric Leblacher, l'un des parrains de la course, qui courra avec le dossard 7. Pour chaque inscription, 1€ est reversé à l'association ELA dont certains sportifs engagés sont présents aujourd'hui tels que Mehdi Baala, Yoann Kowal, Florian Carvalho ou encore Maïva Hamadouche, quadruple championne du monde de Boxe Anglaise qui portera le dossard 1 ! On peut également noter la présence de Pierre Fulla récemment auteur d'un livre portant comme nom son légendaire "Ici Nagano".

Je finis de me préparer au chaud, à l'intérieur du gymnase où je discute brièvement avec un coureur du club d'athlétisme de Coulommiers. Malgré le froid, je pars en short mais je porte évidemment des gants et un bonnet pour couvrir les extrémités. Pour le haut, je mets un tee-shirt manches longues et par-dessus, mon sweat de course Kikouroù avec le dossard 528. Aux pieds, ce seront mes chaussures de route Kalenji Kiprun SD. Je ne connais pas vraiment le profil de la course mais cela devrait le faire.

Je pars ensuite en direction du départ et ça va, il n'y a pas trop de vent donc le ressenti n'est pas trop froid. Il vaut mieux être en mouvement dans cette tenue mais ça me semble bon pour la course. Je croise alors une autre connaissance, Matthieu, que je n'ai pas revu depuis la No Finish Line de Paris ! On discute un peu, il est en pleine préparation pour le Marathon de Londres qui a lieu dans 5 semaines.

Dans la foulée, le départ des joëlettes est donné puis celui du peloton de coureurs (environ 500 inscrits) est imminent. Je me sens plutôt en forme, je vais partir doucement et voir comment réagit le corps pour décider de l'allure à adopter. Je me positionne au-delà de la centième place pour éviter de partir trop vite mais pas trop loin non plus pour ne pas être enfermé.

La course

Le début de course se fait sur le bitume, sur une route assez large où j'ai l'occasion de trouver un bon rythme et de me replacer en dépassant quelques concurrents par la gauche tandis que d'autres partis trop loin dans le peloton doublent rapidement. Je pense que je me suis bien placé au départ, mon entame est réussie. Je déroule tranquillement avec les jambes, l'objectif étant de ne pas être dans le rouge du tout.

Après moins d'un kilomètre de course, nous quittons déjà la route pour trouver des chemins, ce qui est loin de me déplaire même si, forcément, les chaussures de route ont parfois un peu de mal à accrocher vue l'humidité des sentiers. Il neige encore bien et le sol est bien boueux par endroits. Les appuis glissent un peu mais au moins, le parcours est sympa. Nous contournons un lac, les centaines de mètres défilent bien.

Après avoir fait le tour du lac, nous retournons en direction du gymnase mais par l'arrière cette fois. Au kilomètre 2, nous sommes à à peine 200 mètres du départ mais de l'autre côté du gymnase. C'est là que le profil jusqu'alors très plat de la course évolue. J'avais entendu parler d'une pente douce mais en fait, c'est une belle descente qui nous attend là... et cette côte, nous aurons à la monter en fin de course, ça promet !

Mes sensations sont très bonnes ! Comme depuis le début de la course, je dépasse assez tranquillement pas mal de concurrents. J'aurais sans doute pu partir à un rythme plus rapide mais au moins, je me sens très bien et je me fais plaisir... Et j'avance quand même pas trop mal ! Pendant toute la course, c'est essentiellement sur des sentiers que nous progressons, avec parfois quelques faux plats. Evidemment, il y a tout de même quelques parties sur bitume mais bien moins que ce que je pouvais imaginer pour une course du côté de Disney et Val d'Europe !

Que cela fait du bien de prendre du plaisir sur une course. Et ce n'est pas toujours vraiment le cas sur ce genre de distances exigeantes. Je m'éclate tout simplement. Les kilomètres défilent rapidement, je passe la mi-course avec de très bonnes jambes donc je continue progressivement à accélérer davantage pour dépasser les coureurs un peu plus en difficulté dont certains qui sont partis trop vite. Je tiens une bonne allure, mes jambes répondent très bien, je suis mentalement très bien, tout va bien.

Malgré mon allure désormais plus soutenue, je ne bute pas sur les montées de la deuxième partie de course, je les passe avec une aisance qui me fait beaucoup de bien. C'est vraiment un bon jour même si je suis bien conscient que je ne suis pas en train de faire un gros chrono. J'ai fait un départ très cool et je ne me rentre pas dedans mais je suis bien, tout simplement.

Les derniers kilomètres passent toujours aussi bien. La côte qui précède l'arrivée au kilomètre 8 est avalée sans problème malgré son profil relativement pentu. Elle doit bien faire mal aux jambes à ceux qui sont davantage dans le dur. Je continue de faire la différence par rapport aux concurrents qui sont à proximité dont Matthieu que j'ai dépassé peu de temps auparavant, dans un groupe de 4 ou 5 coureurs. D'ailleurs, j'ai doublé pas mal de licenciés du club de Val d'Europe Athlétisme également, sur leurs terres.

Nous rejoignons le parcours des deux premiers kilomètres de la course, mais dans l'autre sens cette fois. Nous filons vers le lac où la neige a désormais pas mal fondue. Nous le contournons à nouveau pour attaquer le dernier kilomètre de l'épreuve. Je continue d'accélérer avec en point de mire deux maillots jaunes de FunRun77 donc je grimace davantage car je puise un peu plus physiquement mais les sensations sont globalement toujours aussi bonnes.

Dernières lignes droites sur la route, je reconnais bien les rues, c'est la toute fin de course. Je cours à plus grandes enjambées mais les coureurs que je viens de rattraper accélèrent aussi et finissent au sprint dans la dernière ligne droite. Je déroule jusqu'au bout pour terminer la course en 44 minutes et 03 secondes ! Un bon chrono pour une course improvisée, sans préparation avec ce parcours top mais assez exigeant et ces conditions météo pas faciles mais appréciables (le froid ne fait pas de mal pour courir et la neige, c'est chouette !).

Bilan

Je suis ravi d'être venu participer pour la première fois aux 10 kilomètres de Magny-le-Hongre ce matin. De très bonnes sensations, une très bonne organisation, un chouette parcours, de bonnes conditions et beaucoup de plaisir, que vouloir de plus ! C'était super !

Le seul reproche que je pourrais faire à cette course, c'est que quand on ne la connaît pas, il n'est pas évident de trouver des informations dessus. Pour le reste, c'était parfait. Content d'avoir croisé des connaissances et des personnalités phares de la discipline. J'échange aussi quelques mots avec un coureur de l'USO Chelles à l'issue de la course.

Je récupère mes affaires et je quitte avec un grand sourire le gymnase après cette très bonne matinée. Je pense que je reviendrai !

Je finis 78ème au classement en 44'03. Un résultat anecdotique mais qui me convient parfaitement, même mieux qu'à Houilles où j'étais vraiment dans le dur ! Nous sommes au total 489 finishers.

[18/03/2018] 10km de Magny-le-Hongre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents