Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mes expériences sportives

Mes expériences sportives

Courses à pied, tournois de Badminton & récits en tous genres


[04/11/2017] Foulées de Beauchamp

Publié par David Gueudet sur 4 Novembre 2017, 19:44pm

Catégories : #COURSE À PIED

[04/11/2017] Foulées de Beauchamp

Après deux week-ends en tournois de Badminton, retour à la course ce samedi à l'occasion des Foulées de Beauchamp, dans le Val d'Oise. L'occasion de recourir après le bel enchaînement septembre - début octobre (courses courtes, premier triathlon puis du Trail plus long [le Four à Chaux, les Fauvettes et le Soldat de la Marne]). L'occasion aussi et surtout d'accompagner Julie sur sa première course à pied. Je vais donc parcourir les 9,2 kilomètres avec elle.

Nous partons sur les coups de 12h30 en direction de Beauchamp puisque nous avons une heure de route et que le départ de la course est prévu pour 14h30 au Stade d'Athlétisme de la ville. Nous récupérons nos dossards au Centre Omnisports : ce sera le 48 pour moi et le 49 pour Julie. Place à la préparation donc. Le temps est très gris, il risque de pleuvoir un peu. La température n'est pas très élevée mais raisonnable en ce milieu d'après-midi, entre 13 et 14 degrés avec juste parfois un peu de vent plus frais.

Puisque je ne vais pas courir à mon allure habituelle, je m'habille assez chaudement pour ne pas avoir froid : je chausse mes chaussures de route Kalenji Kiprun SD, mon collant long d'hiver en bas, un tee-shirt à manches longues, un à manches courtes et mon sweat Kikouroù et enfin, la casquette rouge traditionnelle sur la tête ! Je pars aussi avec une bouteille d'eau à la main, en assistance pour Julie.

La course

A 14h30, le peloton d'environ 350 coureurs (353 inscrits, un record pour la compétition) s'élance sur la piste d'athlétisme du stade, après une minute de silence en hommage à l'ancien président du club de l'AC Beauchamp Athlétisme, si j'ai bien entendu. Nous effectuons un tour complet de la piste et 100 mètres supplémentaires soit 500 mètres sur la piste pour commencer la course et que le peloton s'étire progressivement.

Nous nous sommes placés relativement en retrait dans le peloton donc nous commençons tranquillement à dépasser d'autres concurrents mais nous n'étions pas non plus en queue de groupe au départ. L'on prend d'entrée une bonne allure puis nous attaquons la première boucle. Nous avons un circuit d'un peu plus de 4 kilomètres à parcourir deux fois avant de revenir sur la piste pour finir la course.

Fin du 1er tour de piste (photo par Jacques Suard)

Fin du 1er tour de piste (photo par Jacques Suard)

La fin du premier kilomètre se fait sur de beaux faux plats montants sur lesquels nous progressons sans trop de difficulté mais ça réchauffe bien. Ensuite, c'est globalement très plat, sur un bitume assez humide. Le parcours est assez sympathique malgré tout car les lignes droites ne sont pas très longues, ce que j'apprécie pour une course sur route. Nous avons très souvent des virages à 90 degrés à prendre, entre changements de rue et ronds-points. En plus, il y a chaque fois des bénévoles placés là en tant que signaleurs et qui ont toujours quelques mots d'encouragement à nous glisser.

Les kilomètres défilent bien et plutôt vite avec une fin de boucle très roulante puisque le dernier kilomètre se compose d'une belle descente courte mais bien pentue dans laquelle nous pouvons nous relâcher en étant généralement plus efficaces que ceux qui nous entourent puis d'un bon faux-plat descendant qui ramène vers le stade.

Autrement, nous passons toute la course à dépasser de façon très régulière des concurrents, hommes et femmes même si ce sont surtout beaucoup de féminines que nous doublons. Très peu de coureurs nous rattrapent pendant la course tandis que nous revenons sur pas mal de participants. On recolle à chaque fois sur ceux qui nous devancent avant de les distancer assez rapidement, sans doute parce que le fait de doubler entraîne une petite accélération de notre part.

La course se passe vraiment très bien et Julie assure parfaitement. Il n'y a que sur les dernières centaines de mètres qu'elle commence à être davantage dans le dur. Du coup, je me positionne un peu devant elle pour la tirer à garder un bon rythme jusqu'au bout, après cette très bonne course. On continue de revenir sur d'autres filles mais il est plus difficile de les dépasser. Dans le dernier faux-plat descendant, nous en doublons une mais lorsque nous entrons dans le stade pour les 300 derniers mètres de la course (un tour de 3/4 de la piste), plusieurs concurrentes accélèrent nettement. Je continue d'encourager Julie pour ne pas lâcher, elle tient bon et elle fait même une sérieuse accélération à 150 mètres de la ligne pour finir à grandes enjambées en dépassant plusieurs adversaires ! Un super finish !

Entrée dans le stade pour le final ! (Photo par Jacques Suard)

Entrée dans le stade pour le final ! (Photo par Jacques Suard)

En fin de compte, nous avons eu une petite pluie fine pendant une bonne partie de la course mais cela s'est avéré plutôt agréable car il faisait relativement bon. J'ai du coup bien transpiré vu comme j'étais habillé. Des conditions assez idéales pour une course très bien organisée qui se conclue par un podium dans sa catégorie pour Julie, 1ère cadette sur... 1 ! Mais avec un chrono assez inespéré de 46 minutes et 23 secondes alors que nous avions envisagé comme objectif un sub 55 minutes. Elle termine 180ème au scratch, sur 324 arrivants. Elle finit même devant la 1ère junior, les 2 espoirs féminines et le troisième cadet. Elle est 22ème féminine sur 107. Je suis donc de mon côté 181ème en 46'24.

Au final, une première impeccablement réussie pour Julie et un bon moment pour moi aussi à l'encourager et la suivre dans cette belle performance. Une bonne organisation avec de nombreux bénévoles motivants et un cadre sympa. Ce n'est pas à extrême proximité donc je ne sais pas si j'y reviendrai mais je suis bien content d'avoir pu y participer aujourd'hui ! Surtout dans ces conditions optimales et avec ce défi pour Julie qui a rendu la course particulièrement intéressante.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents